Inaugurations : bientôt le rocher « Luc Jousse » ?

DECEMBRE 2017.

J.P.OLLIVIER (2016) :

« Ceux qui ont cru m’insulter en parlant du système Jousse Ollivier en seront pour leur frais car je ne renie jamais mes engagements… ».

 » Mes premières pensées seront donc pour Luc JOUSSE, qui aura été pendant deux mandatures et demi un Maire qui aura marqué l’histoire communale, il a été un grand Maire »


DSC03266

Il a beaucoup à se faire pardonner le bougre.
Après des années (15 ans) à avoir cautionné une politique destructrice financière, paysagère et de lien social, et n’avoir que très rarement donné des noms à des rues et rendu ainsi hommage aux roquebrunois, Jean Paul Ollivier ne sait plus quoi faire pour se refaire une réputation plus que ternie.
Alors quoi de mieux que de baptiser la moindre parcelle du nom de « figures Roquebrunoises » (toutes masculines) et puis c’est l’occasion de s’afficher encore et encore et de prendre un verre pour passer le temps au frais des contribuables (« La Tribune » : 7 inaugurations rien que pour le dernier mDSC03263ois, 20 photos alors que dans le même temps Puget Info : 3 photos de Paul Boudoube en tout).

Ne pas oublier l’œuvre d’une vie, le service rendu à la collectivité cela est bien légitime. Mais ce que l’on voudrait c’est de ne pas être mis devant le fait accompli, mais de débattre de la façon de dénommer les voies, parkings et autres passages et de réfléchir à la façon de rendre l’hommage le plus adapté aux personnalités : soirée ou évènement consacré, dénomination de compétition sportive ou culturelle (Challenge Martin, Durand…), plaque commémorative, nom de rue..

Dénommer à tour de bras des passages, parkings, espaces ou autres lieux, alors que cela aurait pu être fait bien avant (et d’ailleurs pourquoi cela n’a pas été fait avant ?), cela relève t-il de la manœuvre populiste de « flatter le peuple » ouDSC03265 d’une vraie intention sincère de rendre réellement hommage à la personne concernée ?

Nous aimons aussi notre commune avec des dénominations poétiques « Pont des pauses », la venelle du « Merle au nid », ou chantant : « rue de Ricoulettes » ou d’aventure la « rue du corsaire » ou l’aquatique « l’avenue de la baignoire » et pourquoi pas le « passage du désir d’un avenir serein et sincère » pour la prochaine inauguration …. »

 

N’oublions pas que cet ex -professeur de Français a cautionné l’appellation d’un espace face à l’école de la Bouverie place « Titeuf », un gamin de BD avant tout mal poli et grossier. Quel exemple pour nos futures générations… On aurait préférer « Hugo » ou « Voltaire » mais chacun sa culture.

NB: coût d’une plaque 120 à 150 € sans compter le poteau et l’installation.

http://www.varmatin.com/vie-locale/tres-peu-de-rues-portent-le-nom-dune-personnalite-feminine-dans-lest-var-194032

DSC03267 DSC03264 DSC03262

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *