Nos plages (et fonds marins) sambracitains propres ?

ACTUALISATION DU DOSSIER. Juin 2018.34817395_1931337976930529_3481639900481060864_n

Nous voyons de plus en plus de personnes qui en quittant la plage, ramassent d’elles-mêmes des papiers, des détritus, des plastiques. On ne peut que se féliciter de ce geste citoyen alors que la méditerranéenne est devenue la mer la plus polluée du monde (Et pour cause : c’est une mer quasi fermée. Dans le Pacifique ce sont des îlots de plastique de plusieurs kilomètres qui flottent. Tristes).

Hier nous étions à l’opération « Préservons notre littoral » qui avait lieu sur toute la presqu’île de Saint Tropez et ne peut que confirmer le désastre tant sur la plage que dans les fonds marins (masque, tuba).

On a prolongé sur San Peire, et même constat. On aurait souhaité rencontré d’autres roquebrunois mais le rassemblement est programmé ce 34963172_1931468056917521_4324778517972647936_nlundi à 9h00, pratique !

Il aurait été bien de coupler la fête du nautisme qui a lieu à Roquebrune ce dimanche avec cet événement. Il faut dire qu’en terme de respect de l’environnement Roquebrune est encore une fois bon dernier quand on sait que les communes de la presqu’île ont la démarche « Zéro pesticide » depuis 10 ans alors que nous ?

Questions à la municipalité : pourquoi ce rassemblement hors weekend ? A quand l’arrêt de l’utilisation du glyphosate sur notre commune ? Merci.


AVRIL 2018

Pas de pavillon bleu pour nos plages de Roquebrune, alors que juste à coté les plages de Sainte Maxime l’ont obtenu. Pourtant il y a 20 ans, elles l’avaient.33382629_2114240591920542_4466824334970716160_o
La demande a t-elle était faite ? De toute façon, la qualité du sable (bocal avec du sable gris sale sur la gauche) et les émissaires de la Gaillarde n’auraient sans doute pas permis de l’avoir.
https://www.francebleu.fr/…/pavillons-bleus-29-communes-lab…

 


Mars 2018

Notre commune possède de superbes plages, de superbes calanques, des fonds marins poissonneux mais que cache ce décor idyllique de carte postale ?30727425_284476368756862_8925360203398905856_o

Avec les beaux jours qui arrivent les plages se refont une beauté car tout le long du sentier des douaniers c’est une poubelle géante. Mais qui doit nettoyer le sentier des douaniers (voir photo de la calanque Tardieu) ? La CAVEM la commune ou bien l’entreprise sous traitante ?

« je ne sais pas mais malheureusement entre les bidons, les bouteilles et autres déchets ce n’est vraiment pas agréable… »

C’est apparemment une entreprise privée CMME dont on aperçoit les initiales sur le tractopelle qui le fait. Souhaitons qu’elle ne nous fournira pas le même sable que l’an dernier.

  


La propreté et la qualité de l’eau et du sable en question.

On voit régulièrement, en fin d’après midi souvent, au large de la plage de la Gaillarde, un regroupement de nombreux oiseaux qui signe que l’émissaire d’eaux usées se déverse. On nous rétorque constamment que les contrôles qu18238774_637892059729769_8828393661629988754_oalité montre une eau de bonne qualité sur Roquebrune  mais ces prélèvements sont souvent faits la matin quand l’eau est calme (et non agitée de déchets comme c’est souvent le cas l’après midi) et au bord du littoral. De plus seule la recherche bactériologiques est menée, les polluants chimiques et autres (métaux lourds, PCB, nitrates,…) ne sont pas recherchés donc pas trouvés.

Le pavillon bleu a été attribué pour le port mais pas pour les plages. Les plages plus proches labellisées « Pavillon bleu » sont juste à coté à Sainte Maxime : Plage Garonnette, Plage des Elephants, Plage La Croisette, Plage La Nartelle, Plage du Centre-ville

En avril, vous avez sans doute remarqué des tas de sable entreposés sur la calanque Tardieu. Il servirait à ensabler nos plages. La couleur n’est pas d’un blond habituel. Certains citoyens ont pu constater qu’il est plus terreux que l’année dernière, une sorte de sable de chantier. Il a surtout besoin d’être lavé, d’ ailleurs il suffit de voir l’état des pieds et des serviettes au retour de la baignade. Outre l’aspect cela va rendre boueuse l’eau de mer devant la plage.

Nous avons appris qu’il venait de Grimaud (assemblée CSAI). Or nous sommes inquiets car ce sable provient-il du désensablement des Marines de Grimaud et de l’embouchure de la Giscle qui reçoivent des émissaires d’eaux usées et qui sont malheureusement connues pour être polluées ?

« On était sur la plage de boreabeach (en face du parc) aux issambres. Retour à la maison : le sable est noir collant. La douche, les serviettes toutes noires… On vous conseille d aller voir c’est hallucinant. On ferait bien une analyse du sable »

Il s’agit probablement d’un accord entre maires. Notre mairie a-t-elle dû être payée pour débarrasser Grimaud de ses déchets ? Bref quelle est sa véritable qualité ? Nous demandons la provenance exacte de ce sable et une analyse chimique et bactériologique.

Encore une fois, dans cette commune, on nous endort avec des arguments à la noix, de marchands de sable…


La fin de la gratuité du stationnement des plages de Roco.13161811_1024995120914735_1795734515299437904_o

Nous avions déjà dénoncé la destruction d’arbres pour faire des parking payants, le plus souvent inutilisés (Nous attendons toujours le bilan financier et la fréquentation de cette opération).

Alors qu’il était gratuit, Jean Paul Ollivier vient de rendre payant le stationnement de la plage de la Gaillarde. Cette décision n’est pas même pas passée en Conseil Municipal.

19693783_1079618652169710_7205122262089779384_oCommentaire d’un citoyen : Cela sera t-il rentable pour la commune ? Il faut déjà payer le coût des parcmètres. 178.578 € surtout si l’on ajoute les frais de maintenance. Peut être l’objectif est autre ? Mais le jour où les vacanciers et touristes auront déserté la côte, ils se poseront peut être les bonnes questions !  

NB: Elu responsable du SPIC Stationnement Thierry CALVET (un ancien et très proche du système Jousse Ollivier). Jacky GROS adjoint aux affaires maritimes.

 


L’attribution des concessions « pas nette », un délit de favoritisme ? et des aménagements « litigieux ».

La commune a droit de céder au maximum 20% de sa surface de plages naturelles à des établissements privés (Décret plage de la « loi littoral »). D’une durée maximale de douze ans (renouvelable), ces concessions sont attribuées en échange d’une redevance.

A Roquebrune l’attribution de ces concessions se fait via des appels d’offres dans le cadre des marchés publics.17761138_1018966608234915_4669540343367699647_o La Chambre Régionale des Comptes épingle régulièrement la commune pour les insuffisances importantes dans les procédures de publicité et de mise en concurrence, souvent au niveau des conditions d’attribution et d’exécution comme dans le suivi des marchés. Ainsi la ville laisse à ces mêmes concessionnaires historiques favorisés (3 lots sur 7) le soin de gérer tranquillement les plages, ce qui provoque des pertes financières substantielles pour la municipalité. Ces concessionnaires possèdent de nombreuses autres concessions dont celle du lac de l’Aréna et des pontons flottants du port des Issambres.

Dans un autre endroit, il existe également un contentieux quant aux aménagements d’un gérant de restaurant sur le domaine public dans un superbe crique pour lesquels la commune n’aurait pas fait le nécessaire.

Enfin, une autre affaire est en cours d’instruction concernant le Port Soleil. Luc Jousse a été mis en examen pour « détournement de fonds publics et favoritisme » (Février 2016). A suivre donc …


Bref une gestion municipale du littoral loin d’être apaisée et désintéressée ….

parking

 

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *