Hells week ? Un pseudo-festival prétexte.

Oui, nous aimons les Harley et cette forme de liberté apportée par la culture américaine des « road trip » à moto et des grands espaces.

Non, nous n’aimons pas quand cet idéal est dévoyé et se transforme en non respect des citoyens roquebrunois : nuisances, favoritisme, sexisme.

Un exemple lors de l’édition 2018 :

En pleine polémique sur la représentation des femmes dans notre société et sur les cartes postales d’été notamment, un spectacle « adapté aux enfants » (SIC) nous a été une nouvelle fois proposée par l’édition Hells Week 2018 pour les plus grands plaisirs des vieux pervers aux bandanas.

De ce spectacle d’un autre Age, les enfants retiendront certainement que les femmes ne sont probablement que des objets gonflables telles les bouées sur le lac sur lesquels on peut jouer en l’échange de quelques billets.

voici le teaser : https://www.facebook.com/zoneinterditem6/videos/225181801683482/

et voici le reportage dans son intégralité : https://www.6play.fr/zone-interdite-p_845/locaux-contre-touristes-chaque-ete-c-est-la-guerre–c_12123605

Suite au reportage, voici le témoignage d’un citoyen :

 » Faisant partie du reportage effectivement je confirme l’intimidation et les menaces n’ont pas traîné en ce qui me concerne je préfère mourir avec des convictions plutôt que de pas en avoir mais tant que Monsieur le Maire organisera pas une table ronde entre les riverains et l’organisation le problème demeurera chaque année malheureusement la démocratie participative n’est pas une vertue de la commune de roquebrune sur sur Argens »


Mainmise des Hells angels sur le village ?

Nous avons appris que M6 a effectué un reportage pendant la Hell’s Week 2017. Nous avons pu nous entretenir avec les journalistes après coup :

Jean Paul Ollivier a renouvelé le contrat de 3 ans pour ce type d’événement annuel car le précédent contrat triennal signé par Jousse arrivait à terme. On est reparti pour 3 ans.hell fest

Il faut bien comprendre que les Hells angels se sont récemment bien implantés dans notre commune puisqu’ils vont être hébergés a Roquebrune. En effet, la mairie leur a cédé un local pour 99 ans (bail emphytéotique). Imaginez déjà les allers retours des motos autour du village à l’année !

Pour nous, cette organisation sulfureuse et cet événement ne rapportent rien ou peu aux citoyens et aux commerçants et beaucoup de touristes vont fuir (gène sonore, circulation, réputation…).

Nous demandons que la commune publie en toute transparence le coût engendré pour les contribuables roquebrunois de cette manifestation sur le budget de la commune ( mise à disposition des matériels de la logistique , etc…..). Cette manifestation n’étant pas gratuite (10 € l’entrée) il ne parait pas logique que seuls les bénéfices soient engrangés par les organisateurs et les frais supportés par les Roquebrubois.

Nous demandons toujours que les voix des citoyens, des commerçants, des associations soient entendues en sollicitant une concertation large avant toute décision de ce type qui impacte notre village. Une concertation a été décidée à Saint Aygulf, certes pour un ensemble immobilier mais il y a une écoute des citoyens. Pourquoi pas nous ?

En résumé, nous craignons que ce reportage soit à charge pour notre commune et que son image soit une nouvelle fois ternie par ces affaires de conflits d’intérêts récurrents toujours contre l’intérêt des citoyens.

Oui pour une consultation populaire et pour une rencontre entre toutes les personnes concernées : organisateurs, la mairie, la police, les commerçants, les associations…

Voici les points prioritaires à débattre : 

– Améliorer la sécurité, la fluidité de la circulation et diminuer toutes les nuisances

La durée : un week end oui mais quatre jours semble beaucoup trop long, on a vite fait le tour.

Date et lieu appropriés : Le simple fait de déplacer cette manifestation à l’écart du village sur un terrain plus approprié éviterait il les nuisances ? Roquebrune n’est pas adapté à ce genre d’événement. Ne serait-ce déjà que par son infrastructure : une route unique pour traverser le village.
C’est un évènement qui plaît à beaucoup (et déplait tout autant) de personnes mais qui n’est pas sa place ici. C’est à réserver a des communes de plus grande importance avec des infrastructures adaptées ainsi que tout ce qui va avec (hébergements, parkings, poubelles, et respect de la tranquillité des habitants). Enfin, faire ce rassemblement en plein mois d’août alors que toutes les structures touristiques sont déjà remplies.

– Aborder plus globalement l’offre culturelle pendant cette période. Qu’elle soit diversifiée : rassemblement de Harley Davidson avec ou sans Hells Angels (le silver rock show en mai n’est pas organisé par les hells) et festivals de rock mais aussi de développement durable pour respecter les gouts et les convictions de chacun. Faire un vrai 15 Août au village comme avant.


Les éditions des « Hell’s week » s’enchainent et on retrouve toujours les mêmes problèmes d’organisation.

Retour sur les 4 jours de ce rassemblement de motards « Hells Angels » avec animations, spectacles, concerts, baptême d’hélicoptères, traditionnel concours de « tee-shirts mouillés », démonstrations, stands, roadsters…organisé par la SARGET notamment et la commune.

Quel bilan ? Le bruit, la circulation, les retombées économiques et en termes d’images, la sécurité en intra comme en extra..?

Voici les réactions des Roquebrunois et des participants.

LES « POUR »

« Pourquoi venir pourrir cet évènement qui amène du monde au village et donne de la vie et de l’animation… Vous êtes tous pitoyables, et ça n’a rien à voir avec la politique ! Moi je suis content qu’il se passe des choses au village, même s’il y a du bruit, même si c’est le bordel pour rentrer chez moi…mais vous êtes vraiment cons ! Jamais content de rien ! Le plaisir de critiquer…  »     13926036_10206851673145650_8453954913709018131_o

Plus constructif et surtout plus respectueux : « Nous on y a été et j’ai trouvé ça sympa et puis ça change et surtout il en faut pour tout les gouts !!! La seule chose dommage est le manque d’organisation , il y aurait du avoir + de sécurité pour le bord de la route et envoyer les voitures au parking et moins d’alcool. Et imposer des horaires pour éviter que ça dure toute la nuit ».

LE BRUIT

 » Et moi j’aimerais dormir…avec tout ce bruit et quand tu bosses c’est pas cool…surtout quand le réveil sonne à 5h »

« Je suis excédée de la nuisance sonore de cet hélicoptère depuis plusieurs jours… »

« Moi ça fait 4 jours que je ne dors pas jusqu’à 3h du matin avec ces concerts trop forts et les allers et venues dans la rue principale du village d’engins trop bruyants. Quand je pense qu’on arrête nos gamins en scooter pour cela, mais eux, rien, tranquilles, on les laisse pourrir nos nuits « 

 » j’ai eu droit a 4 jours de vacarmes et de bouchon même pas un policier municipal pour faire la circulation donc lotissement st Eloi route de la roquette 25 minutes !!! du lotissement on attendait les ronronnements des moteurs sympa comme ambiance jusqu’à deux heures du mat !!!!! on s’est bien reposé !!!!! réponse de la police municipale : on ne peut rien faire, ni verbaliser, ni faire partir.

LES RETOMBEES ECONOMIQUES, les nuitées, la restauration, les achats divers ?

« J’aimerais connaître l’avis des commerçants car apparemment pour du camping sauvage et boire de la bière ils ont besoin de personnes les bikers »

 » le hell’s week tue le village au lieu de le reveiller ! y’avait PERSONNE dans les restos »

« Pour être passé devant les hôtels, bars, restos, boulangeries, épiceries etc … y avait des  » blousons noirs  » qui faisaient leurs courses et qui étaient en terrasse … les commerces de proximités en ont quand même bien profité non ? « . Nous les avons interrogés, et à part Intermarché qui a vendu plus de bières que d’habitude, les petits commerçants n’ont pas vraiment profité de l’événement car en effet, il y avait tout sur place : boissons, nourritures, tabac… Les producteurs locaux n’étaient même pas présents dans les stands proposés (pas une goutte de vin local disponible par exemple)

LA SECURITE, L’HYGIENEIMG_1643

 » je trouve la sécurisation du site et des alentours plus que dangereuse, des piétons obligés de se mettre sur la chaussée car les voitures garées le long de la nationale , obligée d’être attentive aux motos qui doublent sans se soucier de qui vient en face, des voitures garées sur le pont au mépris de toutes les règles de sécurité, des privatisations de voies .. et un manque de savoir vivre de certains visiteurs pour les habitations alentours … les organisateurs devraient être vigilants à tous ces points , car cela crée des crispations.

C’est aussi inadmissible de bloquer la seule route qui existe (à un moment les motards s’amusaient sur le route en la bloquent entièrement).

« les gens viennent copuler prés de chez moi voire ch…. devant mon portail , c’est ça que tu appelles un événement »

« …avec l’alcool en plus, les esprits se sont échauffés, et les bagarres entre bikers, personne n’en parle ? » Les pompiers sont intervenus de très nombreuses fois.

« Je me suis rendue à la Hell’s Week et surprise notre nouveau parking face à la chapelle St Roch construit spécialement pour eux (photo) a fait figure d’épouvantail chassant14068200_10208406020401348_7431355430047714429_n les voitures le long de la D7 engendrant bouchon et dangerosité. La PM an faction à l’entrée du parking était incapable de diriger les voitures vers ce parking.
En cette période de tension, une voiture avec des bonbonnes de gaz stationnant le long du grillage derrière les stands je n’imagine même pas, alors qu’à 200m un grand parking peut sécuriser la zone. »

Commentaire d’un commerçant du bord de route : « En effet j’ai été contrainte de mettre dès que j’ai pu mes poubelles et des palettes sur le bord de la route (voir photo) car les voitures garées sur la gauche de notre chemin coupent toute visibilité et sortir de là était plus que dangereux surtout avec les motos qui roulent n’importe comment.IMG_1640

Je suis allée voir la Police Municipale (2 policiers placés devant le chemin du lac pour vérifier que personne ne passe), et je leur ai demandé de faire partir les voitures gênantes (et accessoirement garées sur un stationnement interdit)  : On peut juste vous donner une barrière et vous n’aurez qu’à la mettre quand le camion sera parti ! »
 
Pour ma part, j’ai perdu des clients qui étaient en vacances et pensaient venir avant de repartir chez eux mais devant l’immensité du bouchon ils ont fait demi-tour ! L’année prochaine, je ferme et je loue mon parking et mes toilettes.
Certains campings ont perdu des occupants. Excédés par le bruit et les nuisances, ils sont partis.

NOTRE AVIS

L’ambiance de la manifestation était sympa de l’avis général mais il existe des manquements graves. Ainsi, ce rassemblement n’a aucune raison d’être a cet endroit, car il génère beaucoup trop d’insécurité, trop de nuisances pour les habitants et qu’il ne rapporte rien, bien au contraire, à la commune.le beauf

Le Hell’s Week n’a rien a voir avec la jeunesse. Elle concerne les amoureux des 2 roues et de ce point de vue, il faut admettre qu’il y a de belles machines exposées. Nous ne palerons pas de la réputation sulfureuse de cette association de motards généralement sans aucunes « minorités visibles ». Dans une commune à l’idéologie FN dont une grande partie des élus majoritaires – y compris le maire actuel Jean Paul Ollivier- ont adhéré au micro parti local RPR, xénophobe, cela n’est-il qu’une coïncidence ? (De là à dire que ce rassemblement n’attire que des « beaufs » est un peu exagéré mais pas totalement faux non plus).

Hells angels souvent cités dans la rubrique faits divers y compris dans les pages de la mairie ! : « Le Hells Angels Motorcycle Club est un club de motards considéré comme faisant partie du crime organisé. Il est nécessaire de posséder une moto Harley-Davidson pour en faire partie… » (sic !).

A Grimaud, lors du rassemblement de bikers de Saint Tropez en Juin 2018 :

http://www.varmatin.com/faits-divers/un-sexagenaire-tabasse-par-des-bikers-sous-les-yeux-de-son-petit-fils-de-3-ans-237073

Bref, on IMPOSE un pseudo-festival qui embête beaucoup de personnes  (aucune concertation de la population n’a été faite, encore moins des riverains). La démocratie ce n’est pas imposer.

« J’ai vu des motards après qui je râlais parce qu’ils étaient garés chez moi qui nous ont expliqués que chez eux (dans le Nord) quand cette manifestation s’y déroule tout le village est associé, des gens ouvrent leur jardin et demandent qques euros pour gardienner les motos. Je ne sais pas combien de visiteurs ils ont mais ce qui à l’air sûr c’est qu’ils essayent sans doute qu’il y ait des retombées pour tous. »

Quant aux recettes pour la commune ?

Nous savons depuis bientôt 15 ans que l’intérêt de quelques-uns prime sur l’intérêt général. Ainsi, il faut savoir que le propriétaire du terrain ainsi que le président des Harley de Roquebrune sont de grands amis de Jousse et Ollivier.

L’entrée est payante et ce n’est pas la commune qui encaisse mais l’association des Hells angels (De là à dire que la commune via ce rassemblement finance le crime organisé est un peu exagéré mais …).

La commune met-elle à disposition des prestations ? Sont-elles payantes ?   Quid du dispositif de sécurité ? Quid de l’hygiène et du nettoyage du site ? La commune fait-elle payer le nettoyage des lieux ? Qui paye le feu d’artifice ?

Pas de réponses car aucun bilan financier n’est communiqué par la mairie ou la SARGET.

Et  en termes de retombées sur les repas aux restaurants ? et d’ailleurs qui s’est occupé de la restauration au sein du site ? le restaurant du Lac à proximité ? et en terme de nuitées pour les hôtels et campings ? Dans le prix d’entrée, il est mentionné que les tentes sur place sont acceptées donc peu de retombées pour les nuitées en camping ou dans les hôtels.

Bref, une opacité douteuse et les contribuables roquebrunois n’ont pas à payer !

Les commerçants ont bien eu quelques petites retombées mais sur le village ou les Issambres, au port par exemple, pratiquement rien n’y était organisé et ils étaient plutôt négatifs (voir plus bas).hell fest

Sur la photo, on retrouve notre nouveau maire et quelques élus dont M.Lio fervent catholique à la fête de l’enfer !

La preuve qu’il a vendu son âme au diable ? En tout cas il vient de plus en plus rarement à l’église même s’il se targue d’être un croyant, mais sa foi semble se retourner….comme ses convictions et ses idées politiques d’ailleurs.


Nous n’avons rien contre ce type de manifestation, mais c’est la récurrence de ce thème du monde de la mécanique qui devient étouffant dans cette commune : motor show avant, rallye des roches brunes, rassemblement harley du printemps, hellfest, ... et qui est en décalage avec les préoccupations locales (il s’agit d’une commune rurale quoi qu’on en dise et qui entend le rester au regard de sa qualité de vie) et internationales par le réchauffement climatique dû aux émissions de gaz à effet de serre.

20799773_388227584913016_2096781280134636389_nQuel exemple donnons nous aux enfants qui assistent à ces événements alors qu’on leur parle de limiter les émissions en CO2 ? Certes le Roc D’azur ou la fête de la country devenue aussi fête du cheval envoient des signaux positifs mais insuffisants pour une prise de conscience et impulser un 13909283_10206851656385231_5429908426988227710_ovrai changement. Si une commune rurale comme la nôtre ne fait pas de la défense de l’environnement sa priorité, qui le fera ?

Est-ce une manifestation pour les Roquebrunois ? clairement non. Les Roquebrunois ont payé via la SARGET mais ne récolteront aucun denier dans l’escarcelle publique. Tout semble parti dans des bénéfices privés d’amis bien connus.

Même si certains y assistent, elle n’est clairement pas destinée à eux étant faite en dehors des 3 agglomérations. Dommage le partage a donc été limité à quelques bières et bagarres mais aussi à des concours de tee-shirts mouillés, exercice hautement vulgaire et sexiste mais ce sont les valeurs que prônent nos maires depuis 15 ans avec la complicité des élus majoritaires, donc ne soyons pas, ni étonnés, ni outrés . Attention aux remarques sexistes de certains : certaines mauvaises langues disent que certaines stripteaseuses présentes étaient des prostitués encore faut-il qu’ils le prouvent… de toute façon, chacune est libre à condition de ne pas être sous l’emprise d’une organisation qui peut être accusée de proxénétisme.

Enfin, sans vouloir jouer les « pères la pudeur », choisir le terme de « fête du diable » ou de l’enfer, n’est-ce pas une provocation envers les croyants du village qui fêtaient l’assomption ? surtout dans le contexte de l’assassinat du Père Amel à Rennes 3 semaines plus tôt ? Que n’aurait on pas entendu en cas de gaypride, de chasse au pokemon géante ou d’un méchoui de l’aïd, le jour de l’assomption ? Et puis il y a eu une bénédiction alors …

 » en tant que femme, je n’approuve pas ce genre de « spectacle » qui est indigne et irrespectueux…si ça avait lieu dans un club privé, pourquoi pas…mais la bande annonce qui circule sur internet est visible de tous, et est des plus douteuses…donc non, pas de ça chez nous…c’est sexiste et désobligeant pour l’ensemble des femmes… »


Ainsi, on ne peut nier le succès que cette manifestation remporte mais à quel prix ? voici nos propositions d’amélioration.

PROPOSITIONS

  • Ne pas multiplier ce type d’événement, plusieurs fois par an sur la commune (silver rock show, hell’s week, ..), comme actuellement, qui envoie un signal négatif pour les18342120_796309470516401_4684024617434720762_n jeunes générations. Surtout a t-on besoin d’amener du monde supplémentaire en plein cœur de l’été alors que toutes les structures touristiques sont déjà pleines ?
  • Améliorer la sécurité, la fluidité de la circulation et diminuer toutes les nuisances et la vente d’alcool, en sorties : aucun contrôle d’alcoolémie de prévu
  • Quatre jours c’est beaucoup trop long ! certains participants nous ont dit qu’ils en avaient vite fait le tour.
  • Pourquoi pas des manifestations en alternance (avec ou pas des motards, mais pas « que » des hells angels), comme des festivals de rock, hard rock, métal, techno mais aussi de développement durable pour respecter les gouts et les convictions de chacun : comme un pique nique Végan, comme cela a été fait , faire une fête du bio ? des transports sans émission de Co2, des initiatives en cours: recyclage, braderie d’échanges, compost, jardins collectifs, concerts acoustiques sur les places, Jumping….

    13962817_1672289853093839_7934986848683098102_o

    L’intellectuel de la commune

  • Le simple fait de déplacer cette manifestation à l’écart du village sur un terrain plus approprié éviterait bien des nuisances. Trouver un autre lieu pour cet événement…la plaine de l’Argens possède malheureusement beaucoup de terrains désertés et présente plus de stationnements, de sécurité, ce qui semble bien plus propice en terme d’espace et de diminution des nuisances sur les populations.
  • Faire un vrai 15 Août au village comme avant. Recréer une ambiance de partage au sein du village avec des personnes de tout âge, séniors, enfants qui participent :

AU VILLAGE, « le 15 août d’avant », témoignages

Le bon vieux temps fête foraine tout l’été et bien d’autre je ne retrouve vraiment plus ca dans notre village. Qu’elle dommage notre village a bien perdu de son charme

J’étais enfant on attendait la fête du village pour faire du manège jouer à la loterie etc etc maintenant plus rien nada le village était mort !!! en fait le 15 août se résume à faire marcher un commerçant !!!!! j’espère que les choses évolueront et changeront !!! à suivre

on pourrait garder quelques attractions pour les fêtes du 15 août dans le village et faire un we moto pour les aficionados de gros moteurs !!! les commerçants du village hier matin étaient dégoutés14183687_1091255064283353_1199275528236420891_n (1)

je me souviens dans les années 80 il y avait bcp plus d’animation bien plus sympa pour exemple le feu de la St. Jean qui se rappelle place de la poste un groupe un vrai feu tout le monde sauter par dessus et la plus rien et bien d’autre exemple a noël tout les soir musique tombola des commerçant chaque commerçants offrait un petit cadeaux a ces client le boulanger offrait un petit sac a pain son kilo farine et bien d’autre.

Je me souviens de la fête du 15 août la place était noire de monde !! souvent avec mon ex on se faisait embaucher pour servir les clients tellement il y avait du monde et de l’ambiance!! les temps changent

20819070_1448768325198690_1335259738497045379_o

 http://m.rtl.be/info/783150


 

14310270_1154089181332782_477202524655107472_o

la bière a coulé à flot


ET PENDANT CE TEMPS LE fraichement condamné destitué, Luc JOUSSE publie deux post scandaleux pendant cet événement :

On reconnait le style  » méthode Coué  » de Jousse qui sait très bien que l’organisation a été dépassée et la sécurité aléatoire.

helle fest


L’épouse de Jousse, « Karina J’s » publie une photo à l’insu d’un opposant, insinue et tient des propos inqualifiables envers cette même personne (voir le droit de réponse). Il s’agit de l’exposition publique de la vie privée d’un citoyen sur le site d’une commune. Les bornes de la décence sont une nouvelle fois franchies par ce couple diabolique qui a fait régné la terreur pendant 16 ans..

Ce type de publications, en plus sur le site officiel de la municipalité, est inacceptable.14068116_1621805491464664_4082589193032419129_n

BON A SAVOIR en cas de diffamation sur les réseaux sociaux :

Vous ne pouvez user du droit de réponse sur cette page parce vous êtes tous bannis. sachez que vous avez la possibilité de demander par courrier en RAR qu’un droit de réponse soit publié dans les trois jours à compter de la date de réception en application de l’article 13 de la loi du 29 Juillet 1881. Si le directeur de la publication ne s’exécute pas il s’expose à des poursuites devant la juridiction pénale.

Le droit de réponse doit concerner le sujet objet de la demande du droit de réponse et ne pas déborder sur d’autres sujets.

Le directeur de la publication s’expose à une amende de 3750 € d’amende sans préjudice des autres peines et dommages-intérêts auxquels l’article pourrait donner lieu. Qui est le directeur de la publication du site de la ville de RSA ? N’oubliez pas que c’est la SEML-SARGET qui gère à RSA la Communication


 

You may also like...

6 Responses

  1. DIMAYUGA Roch dit :

    Et bien !! Que de commentaires néfastes de personnes sans doute d’un autre âge et certainement pleines d’idées reçues sur les bikers en particulier et les motards en général !! Les bikers qu’ils soient ou non issus d’un MC sont des gens comme tout le monde, pour la majorité d’entre eux ils savent se tenir pour ne pas donner une mauvaise image de leurs clubs. Bien moins abreuvés de haine et de bières que la majorité de supporters dans le football !! Quant aux retombées économiques pour votre commune et toutes celles alentours essayez donc de réserver un hôtel, un gîte, un emplacement de camping pendant la durée du festival et 3 mois avant tout est complet !! Et cela n’est pas en raison de vos plages et de votre soleil pour ma part !! Vivant en Corse je n’envie ni vos plages ni votre climat ! Il en va de même pour vos commerces. Pour ce qui est des nuisances …. quelle tristesse de ne pas profiter de cette manifestation pour découvrir une nouvelle culture et ouvrir votre horizon semble-t-il bien étroit. Et pour finir vous pensez que votre commune n’est pas adaptées en taille pour accueillir cette manifestation ? Alors sachez que sont équivalent a vu sa première édition en 1989 dans la petite commune de Cunlhat en Auvergne, quelques années plus tard elle était l’une des plus grandes concentrations de bikers d’Europe et sans le moindre problème, cette commune ne comptait que 1000 habitants au plus …. Et je peux vous dire que toute cette région profitait de l’argent dépensé par les milliers de bikers et visiteurs qui s’y rendaient comme ils se rendent aujourd’hui chez vous. Car non les bikers ne sont pas des voyous morts de faim bien au contraire ! Regardez le prix de nos motos, calculez le coût de nos dépenses pour venir chez vous de toute l’Europe. En fait ce que vous aimeriez c’est avoir le beurre et l’argent du beurre !!

    • Roquesereine dit :

      Ce n’est pas tant les bikers et le rassemblement qui nous gènent, mais la façon dont cet événement est (mal) organisé (sécurité) et imposé aux habitants qui travaillent et qui n’arrivent pas à se déplacer et à dormir. En plein mois d’aout, de toute façon c’est plein partout et ce n’est pas ce rassemblement qui rempli les chambres d’hôtel

  2. Oceanne dit :

    Je trouve cet articles complètements stupides, les commerçants, campings, surface ne peuvent que gagner à un tel rassemblement.
    France, pays d’insatisfait et de râleurs

    Pour y aller chaque année, je vous recommande fortement d’y mettre les pieds, 2j NE SERAIT PAS suffisent vu l’affluence

    Question sécurité, incroyable, à l’intérieur de ce rassemblement 0 vols, 0 agressions, peut-on en dire autant du reste de la ville lors d’autres rassemblements? Je ne pense pas

    De plus, le rassemblement n’est pas au cœur du village mais à son entrée, les parkings complet et/ou très mal indiqué (lié à la commune et non aux festivaliers)

    Voyez l’intérêt estival de ce festival se déroulant en plein été et ne faisant que connaître ce village qui mis à part ça est bien terne

    • Roquesereine dit :

      c’est bien parce qu’il est juste à l’entrée du village qu’il génère des nuisances. A l’intérieur o vol o agression mais à l’extérieur ? Pourquoi les autres communes environnantes n’organisent pas ce type de rassemblement puisqu’il est si parfait ?

  3. meijin dit :

    Roquesereine,
    je ne pense pas que les municipalités demandent un avis à leurs administrés pour les évènements qui sont organisés dans leurs commune.

    Personnellement, ma municipalité ne m’a jamais demandé si ça me dérangeait qu’il y ait des manèges de fête foraine chaque été sous mes fenêtres pendant une semaine, précédé de fiesta bodega et son lot de batucada et suivi d’un championnat de France de trial. Chaque commune autorise et organise des évènements et, comme partout son lot de personnes incivilisées, ses nuisances sonores, ses problèmes de circulation et stationnement et ses problèmes de salubrité. C’est malheureux, mais c’est comme ça.

    Concernant la longueur des hell’s week, pour y avoir passé le week-end, je trouve que c’est amplement suffisant mais ça reste mon point de vu.
    Après, Les hell’s week ça reste un rassemblement de bikers. Ce n’est pas le salon du bien être et de la méditation! Et comme tout (ou presque) tout les rassemblements bikers, il y a le folklore qui va avec (motos bruyantes, musique rock, spectacles, nana, etc…). Il est certains que ce n’est pas un évènement tout public mais il attire une catégorie de personne qui connait ce milieu et qui sait à quoi s’attendre. Si les parents laissent leurs enfants regarder un concours de t-shirts mouillés, ce n’est ni mon problème, ni le votre. Alors pardon si ce genre de spectacle porte atteinte à vos valeurs et à cette pseudo polémique de la valeur de la femme dans la société… Cette société qui part de plus en plus en sucette, qui devient morne, prude, bridée.

    • Roquesereine dit :

      Tout à fait d’accord sur votre position mais ce que vous oubliez c’est que 1, l’endroit n’est pas approprié, 2, ça dure longtemps, 3, on est en plein mois d’aout 4 la nuit 5 les enfants sont conviés à venir. Nous sommes allés au Burning man il y a 5 ans et ça partait en sucette comme vous dites mais pas d’enfants et dans un endroit isolé. Alors on n’est pas contre mais pas en plein mois d’aout et dans un lieu qui ne gène pas les personnes qui travaillent, les touristes des camping alentours qui fuient notre village et pour lequel on place une limite d’age. La société devient prude et bridée en réaction à ces comportements irrespectueux pour les femmes notamment. Si les Mormons, mornes, prudes, bridés ont pris de l’importance en Utah c’est suite à l’expansion de Las Végas et de l’image qu’elle renvoyait. Keep on rollin…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *