« Municipales 2020 » : Jean Cayron, le « transformeur » ?

Fan de Rugby et du RCT (Toulon), Jean CAYRON, leader du groupe de l’opposition « Ensemble Roquebune », élu de la CAVEM.


Taciturne, austère, trop fermé, trop solitaire, trop autoritaire en 2014 mais a t-il changé depuis ?

Va t-il transformer l’essai raté de 2014 ?14520507_1840652816166841_8241805297144286405_n

Lio, dans la Tribune, s’en prend encore à lui l’accusant de l’avoir ignoré lors du deuxième tour des élections de 2014. La traitrise de Lio (pourtant farouche opposant à Jousse Ollivier) a permis à l’équipe en place Jousse Ollivier d’étre réélue à très peu de voix près.

Cayron sera candidat c’est sûr pour 2020 mais il ne fera pas de déclaration à Var Matin qu’il juge trop orienté pour Ollivier et sa clique (une journaliste particulièrement, FM).


Compétence ? D’un naturel discret, c’est un pompier qui aime la discipline et l’ordre et qui a, du fait de son métier, le sens de l’honneur. Il connait très bien la commune et ses habitants ainsi que les dossiers puisqu’il y travaille dessus depuis de nombreuses années. Il est plus discret que certaine collègue (pour beaucoup, elle agace, elle parle trop, souvent à raison mais parfois à tord et elle l’a payé cher) mais travaille avec méthode (nous étions à la réunion de présentation du PLU, et c’était très clair). Il dénonce régulièrement les nombreux scandales municipaux (voir photo) et a subi plusieurs procès de la part de Jousse Ollivier (tous perdus pour le duo).

Orgueilleux ? Il a un peu appris l’humilité depuis son échec aux élections de 2014 (même s’il n’a jamais reconnu sa responsabilité dans cet échec). Doit confirmer ses efforts dans l’année qui vient.18447411_1490807507658384_8607463809469650146_n

Art de la manipulation ? Il est cash et ne cache presque rien même s’il a été aperçu maladroitement à la réunion de soutien du système Décard Ginesta qui fut battu aux dernières législatives (« pour pouvoir agir à la CAVEM » dit-il, mouais….) et à laquelle nous étions par ailleurs intervenus oralement pour dénoncer ce système malfaisant (voir photo ci contre) qui depuis n’a pas vraiment changé.

Il voudrait unir toutes les listes de la CAVEM qui lui sont proches pour faire un seul projet de territoire. Pas bête comme idée ! mais la tache parait immense tant le nombre de listes sur Fréjus ou Saint Raphaël sèment la confusion.

Humour ? Il accepte d’être brocarder (un peu mais pas trop quand même). Ses interventions en conseil municipal sont parfois humoristiques mais c’est pas vraiment son fort.

Sa communication ? Pas terrible mais vraiment pas terrible (on sait pas trop qui le conseille, mais il faut qu’il rajeunisse son staff). Son bulletin « Le rocher » est indigeste. Trop technique, trop « veillot » (« Ensemble Roquebrune » est un slogan éculé des années 80-90 : « tous ensemble, tous ensemble, ouais ouais… » que plus personne ne croit du reste) parfois on comprend pas carrément pas les liens : par exemple lors d’un dernier post, pourquoi faire référence à une chanson d’Aznavour pour évoquer la décharge laissée par les Roms ? On a pas compris la référence.


Ainsi, si sa connaissance des dossiers n’est plus à démontrer, pour passer la barre de la majorité, il devra montrer son ouverture, son écoute, son art de négocier pour les intérêts de tous et sa capacité à rassembler les roquebrunois autour d’un projet simple et fédérateur.

 


UNE LISTE CAVEM ?

Les élections qui auront lieu dans 1 an et demi ne seront pas que municipales.
C’est bien la composition des élu(e)s de l’agglomération CAVEM qui est l’enjeu majeur de ce vote.

C’est elle qui détient à présent le plus de compétences et qui s’en verra transférer de plus en plus.
Les membres qui la composent sont issus des 5 communes et les postes sont attribués en fonction du nombre d’habitants (modification récente d’attribution contestée par Jousse Rachline).
Si la CAVEM devient RN FN, c’est le retour de Jousse auprès du très manipulable Rachline et la rancœur de Luc fiasco devant le bide de son bouquin risque de se retourner contre les Roquebrunois.

Il est temps de changer une partie de ses membres car le bilan de la CAVEM est très mitigé. L’exemple des investissements en infrastructures le montre. Outre l’inutile « tunnel Leroy Merlin », qui aurait dû entrer en fonction depuis maintenant 3 mois, c’est à présent le parking de l’hôpital qui est déficitaire.
Pourquoi ces investissements surdimensionnés de travaux BTP ? Quelle question ! Vous avez compris.

Les citoyens commencent à rejeter les petits-gros arrangements entre amis ainsi que les partis traditionnels emmêlés dans leurs guerres intestines sans lendemain. Les LR avec Vauquiez semblent encore influents sur la CAVEM avec Ginesta sénateur mais très divisés nationalement.

Ainsi, une liste soudée, tous uni(e)s, d’élu(e)s sans étiquettes, qui ont démontré leur probité et leur compétence, issus des 5 agglomérations et qui a pour seul objectif la transparence des décisions et l’amélioration de notre territoire devient une option de plus en plus sérieuse à considérer.

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *