Les incendies de forêts à Roquebrune

19 Août 201968439899_156513315532614_3791508081351852032_o

L’incendie en bordure de la route la Bouverie en face du camping de l’OASIS a été rapidement maîtrisé par de très gros moyens mais il y aurait 7 Ha partis en fumée.

Merci au CCCF de Roquebrune et alentours, à la police munipale et au Sdis83 – Sapeurs-Pompiers du Var (En grève rappelons le).

Comme en 2018, les mesures de prévention et de détection (tour de guet ré aménagée au Collet Redon), des moyens de lutte conséquents et l’absence de Mistral ont fait que la fréquence et l’ampleur des feux ont été limitées dans nos forêts Roquebrunoises (en juillet c’était une alerte près du village, piste des Cavalières, incendie vite maitrisé également).

Film de l’intervention :

https://www.facebook.com/SDIS83/videos/385924615420390/


QUELS SONT LES MOYENS ET LES STRUCTURES DE  PREVENTION ET DE LUTTE CONTRE LES INCENDIES DANS NOTRE COMMUNE ?

Qu’ils soient pompiers de métier ou bénévoles, on rend un hommage appuyé pour leur courage au service de la population et d’une abnégation exceptionnelle lors de ces épisodes dramatiques pour nos forêts. Avec une chaleur étouffante et un harnachement protecteur lourd, il leur faut une condition physique hors du commun et un véritable courage pour lutter contre les flammes.  Nous ne le remercierons jamais assez de sauver notre département, l’un des plus boisés de France.

Le SDIS (Service Départemental d’Incendie et de Secours) 83 coordonne la lutte contre les incendies en déployant notamment tous les moyens nécessaires en hommes et en matériel (camions, canadairs…). C’est cette structure qui établit les zones de risques.

HOMMAGE AUSSI AU CCFF. Qui sont-ils ?14522962_234301990305577_6534577228339699222_n

Le CCFF (Comité Communal Feux de Forêts) est une association de bénévoles sous l’autorité de la municipalité. Les membres bénévoles essayent de dépister, de signaler voire d’éteindre tout départ de feux. Ils essaient de limiter au maximum l’accès aux massifs quand il le faut (une soixantaine de personnes par jours rien que pour la route des Cavalières) ce maillage n’est pas totalement hermétique et quelques individus passent « a travers les mailles du filet ».

Commentaire du Président du CCFF roquebrunois :

20690338_1727126390650796_7476256674810627447_o

Incendie des Caps Taillat et Lardier, 2017 : 500Ha brulés

« Lors des jours classés « noir » soit risque exceptionnel , le message d’alerte envoyé par l’AD CCFF (Association Départementale CCFF) a tous les présidents de CCFF du Var stipule que les patrouilles doivent se faire sur les grands axes (routes départementales , pistes aux normes DFCI) en évitant de pénétrer profondément dans les massifs ce qui est une règle de sécurité très sensée. Les autres jours , c’est a dire la majorité des journées du mois de juillet par exemple les massifs étant classés « rouge ou orange », les véhicules CCFF pénètrent sans restriction dans les massifs .

Etat des patrouilles CCFF dans le département du Var depuis le début de la saison estivale auprès de l’ADCCFF du Var:  

les CCFF de Roquebrune sont très présents cette année comme les années précédentes. A titre d’information, chaque jour 8 patrouilles de jour comme de nuit avec une veille radio sur les canaux communaux et départementaux . Cela représente, toujours pour trois jours, aux alentours de 600 heures de présence active (en patrouille) cela il va sans dire totalement bénévolement . Il se dit que le CCFF de la commune est la plus impliquée en terme de présence au niveau du département »

RESPECT A EUX EGALEMENT.


Septembre 2017

Notre commune n’a pas été touchée de façon significative en 2017 mais en France (et particulièrement dans le Var, à Bormes les Mimosas, Ramatuelle et Croix Valmer notamment) le bilan 2017 devrait malheureusement s’approcher, en incendie en Hanombre d’hectares brulés (environ 16.000 Ha), du triste record de cette sinistre année 2003 qui reste gravée dans les mémoires du Var et de Roquebrune avec des incendies d’ampleurs exceptionnelles dont un qui a littéralement traversé les Issambres (600 Ha, voir photo plus bas).

Heureusement, grâce en partie aux bulletins de vigilance et parfois d’interdiction d’accès aux massifs forestiers émis par la Préfecture et le SDIS, nous n’avons pas à déplorer de victimes cette année (10 morts dont 3 pompiers en 2003).

Mais cette information est-elle bien passée auprès des habitants et des vacanciers de Roquebrune ?

C’est encore une fois la question que nous posons à Jean Paul Ollivier compte tenu des manquements et retards liés à l’information sur les risques d’incendie durant cet été sur les massifs de la commune mais aussi à l’absence de solidarité et d’aide potentielle qu’aurait pu apporter la commune aux personnes évacuées du fait des incendies qui ont touchés les communes avoisinantes (Bormes-Les-Mimosas notamment).

20374641_840442956114122_2837795454978512572_nLes sites et pages de la mairie n’ont relayé les informations d’alerte qu’à partir de fin juillet alors que plusieurs bulletins d’alerte ont été émis dès le début juillet (risque sévère à très sévère). La page Fb de la commune n’a publié une alerte « noire » des massifs (plus haut niveau d’alerte) que 2 jours après sa publication par le SDIS et suite à la remarque faite sur ce manquement par plusieurs citoyens. Seuls les réseaux sociaux « privés » et le site de Jean Cayron (pompier de profession) ont régulièrement relayé ces alertes au jour le jour

Cette commune est-elle consciencieusement gérée pour le bien et la sécurité de tous ? En effet, nous constatons les mêmes manquements que lors des inondations de novembre 2016, avec les sites et pages de la commune qui sont restés muets tout au long de cet épisode menaçant et anxiogène de 3 jours.

En bas des Cavalières était posté un membre du CCFF et la barrière était fermée. Mais, dans certains endroits, il manquait des barrières et des affiches indiquant qu’il était interdit de pénétrer dans les massifs (constatations de citoyens). Certains citoyens locaux ont informé plusieurs coureurs et cyclistes de cette interdiction. La gendarmerie déplacée sur les lieux par le sous-préfet a constaté le manque de panneaux d’informations sur certaines parties des massifs.

On félicite la police municipale qui a été très réactive pour interpeller un motocycliste récidiviste, signalé par une citoyenne, dans la forêt des Issambres alors qu’il y avait une interdiction absolue d’entrer dans les massifs.

issambres 2003.

Les Issambres 2003

De façon générale, et lorsque nous reprenons tous les dossiers que nous avons publiés depuis 1 an, date de l’élection de JPO, nous avons des accumulations d’erreurs et de manquements répétés qui donnent l’impression que cette municipalité part a volo avec des élus et un personnel dirigeant qui manquent à leur responsabilité première qui est celle de la sécurité de ses concitoyens.

Le Maire et le reliquat de son groupe majoritaire, ne semblent plus concernés et impliqués. Roquebrune doit-il rester un sanctuaire dans lequel la faiblesse intellectuelle, la pauvreté du charisme, engendre une période de grand vide avec un maire fier comme Artaban (ou Harpagon surtout) de leur titre bien mal acquis ? Un comportement qui a réduit en cendre toutes actions citoyennes concernant le bien commun. Bref, le cœur n’y ait plus. En l’absence d’un véritable chef qui impulse une dynamique, nous avons un chef qui dit « oui » à tous ses amis, qui ne sait pas trancher et qui crée, au final, une sorte de lassitude.

20883014_666247013579941_8933316982736834910_n

Cap Lardier, 2017

M. Sébastien Perrin (élu opposant du groupe « Roquebrune autrement« ) écrit dans la Tribune n°54 que ce ne sont plus les élus qui tiennent les rênes de la mairie mais une technocratie municipale qui a pris le relais et qui décide. De fait, cette dernière ne raisonne plus qu’en recettes et chiffres de rentabilité (multiplier les projets immobiliers) loin des préoccupations quotidiennes des citoyens de Roquebrune qui aspirent à garder leur sécurité et leurs forêts intactes :  » Logiquement une collectivité comme la notre devrait avoir des élus à notre écoute, attentifs et gestionnaires de surcroit, afin de porter les meilleurs conditions de bien être » ….

Oui, LOGIQUEMENT, mais l’équipe d’élus majoritaires semble à bout de souffle, alors ne nous étonnons pas des manquements répétés et de cette gestion calamiteuse, y compris devant des catastrophes naturelles réelles ou potentielles, aux dépends des citoyens:  ils sont aux abonnés absents.


en 2017 :  http://www.varmatin.com/faits-divers/debut-dincendie-rapidement-maitrise-a-roquebrune-sur-argens-147850

en 2009 : http://www.20minutes.fr/france/340753-20090803-incendie-var-feu-sous-contrôle

site de la commune :  http://ww.roquebrune.com/index.php/environnement-et-cadre-de-vie/environnement/prevention-du-risque-incendie


Que penser des ordures et de l’état pitoyable du bord des routes. Ces déchets qui peuvent être extrêmement inflammables (ou de débris de verre qui peuvent faire un effet loupe et être à l’origine d’un départ de feu), ou de l’entrée de la déchetterie du Bougnon en plein été (voir photo) ?

 

20989308_924419117714012_3570677792577161373_o

Un mégot jeté à la déchetterie du Bougnon vers le tir à l’arc ?

 

19401863_1950537988494888_6513374780068614434_o

20525640_10213544296392067_8789037706707657601_n

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *