« Candidat Municipales 2020 » : Amado ou comment j’ai sauté sur Roquebrune (récit d’un parachuté)

Il y a encore 6 mois, AMADO, notre parachuté Maximois, jurait la main sur le cœur qu’il était « En Marche » et qu’il avait déchiré sa carte des « LR » pour embrasser la voie d’un progressisme humain et éclairé.
Le jour même de l’annonce des investitures LREM pour le Var, il annonce fièrement le soutien du RN et de toute l’ultra-droite pour sa candidature, en passant par Jouron (il faisait parti de l’équipe du traitre de 2014) et Jousse avec le palmarès judiciaire qui n’est toujours pas terminé (« Nouvelle tournée triomphale » le 16 octobre au Tribunal de Grande Instance de Draguignan).
Si certains de ses partisans nostalgiques ont ressortis leurs vieux souvenirs et repris, émus en chœur le célèbre « Amado, nous voilà« , que pensent ses militant(e)s très proches de lui et pas vraiment « RN compatibles » du revirement total des « convictions » du champion de la Garonnette ?
72109815_2612563202365234_32069154999631872_n
« DEBOUT LA FRANCE » Pas content du tout de cette initiative unilatérale et de ce communiqué :
72236663_437513426885175_4610465908412907520_n

Amado envisage t-il de nommer Jousse comme Directeur de son cabinet si il élu ?

C’est sûr qu’avec ce gigantesque incendie larvé depuis des années, le sauveur est vivement attendu pour 2020.
Alors ce pompier qui fait acte de candidature pour les municipales à Roquebrune peut-il éteindre le feu ? Est-il crédible ?

Il a pris résidence dans la commune cet été et fut adjoint pendant 2 mandats à Sainte Maxime et quand on lui demande pourquoi il veut être Maire, il répond qu’il en a marre d’être Vizir et veut être Calife.

Comme les autres politiques, il fluctue et valse au gré des partis politiques, LR puis En Marche et c’est bien une ambition personnelle qui semble être sa seule motivation mais attendons qu’il lève son voile (ou qu’il mette les voiles s’il prend connaissance de la situation financière désastreuse). On le voit avec des membres du RN sur certaines photos et il efface les commentaires critiques.

Connait-il Roquebrune et la CAVEM ? Si la sociologie des Issambres est proche de celle de Maxime, les Roquebrunois sont aussi issus du Village et de la Bouverie et il n’est pas certains que les recettes Maximoises marchent de la même façon. Maxime appartient à une autre communauté de communes donc il ignore tout des dossiers stratégiques de l’intercommunalité CAVEM. Jousse le renseignera sans doute…

A t-il des alliés ? Il lui faudra 33 colistiers dans les 3 agglomérations et là, bon courage ! On dit que certains cadres municipaux aurait déjà rejoint sa liste. Les citoyens vertueux sont tellement dégoutés et méfiants qu’ils hésiteront, d’autant plus à s’investir avec un « estranger ».

Jousse ne dit de lui que du bien et Amado lui aurait promis le poste de Directeur de cabinet, ce qui n’est pas illégal malgré qu’il ne puisse pas voter du fait de sa condamnation.

Ainsi, il connait le système en place et va sans doute lui aussi le perpétuer après une purge anti Luchini.

Si AMADO est élu et Jousse Directeur de cabinet, nul doute que ce dernier deviendra vite envahissant et que le premier va vite tirer la chasse de ce même cabinet.

On ne saurait trop lui recommander cette « Sainte Maxime » provençale : « Quand l’on se marie tout est lisse : pics et précipices on les voit plus tard  » et à Roco, le rocher peut être particulièrement vertigineux pour les imprudents.


Les personnalités se dévoilent en compagnie du Système Ollivier-Luchini.

Capture

AMADO (en bleu) et « Bling Bling autrement » (en blanc) avec les amis d’Ollivier, Lucchini, Jousse début août.

 


 

 

 


46018285_347584239337714_3191911916477874176_o

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *