Dossier 15 : Petite enfance, enfance, jeunesse

MUNICIPALES 2020


DOSSIER 15 : Petite enfance, enfance, jeunesse

PROGRAMME « S.Au.V » POUR UNE TRANSITION CITOYENNE en 2020.

S pour simplicité (vie simple mais riche de créativité), Au pour Autosuffisance, V pour vulnérabilité (aide aux plus démunis)


NOS PROPOSITIONS

  • Réorienter le budget municipal vers les enfants comme une priorité (plutôt que vers des tennis couverts soit l’équivalent de plus de 300 à 400 sorties scolaires en cumulé!)
  • Des colonies de vacances municipales : 1 semaine service civique bénévolat/ une semaine loisirs.
  • Des  »MAM » Maisons d’Assistantes Maternelles » en autogestion. Mettre au moins à disposition une salle pour les assistants relais.
  • Pour mutualiser les coûts des classes découvertes, anticiper l’action auprès des enseignants,
  • Faire partir tous les enfants au moins une fois avec l’école.
  • Remettre au goût du jour l’éducation populaire par des maisons des jeunes.
  • Faire un vrai centre de loisirs et pas une succession d’Algecos. Opportunité d’un centre de loisirs ou d’un vrai accueil sur la Bouverie ou les Issambres. Les activités ne sont pas en adéquation avec les tarifs pratiqués
  • Etablir un PLU (plan local d’urbanisme) concerté (attendu depuis 15 ans), et une étude de démographique de la commune pour les 10 ans à venir (démographe) afin d’anticiper les besoins en infra structure : écoles, crèches, centre de loisirs21016090_2042875125738057_7555455128807608479_o
  • et ainsi crée une vingtaine d’emplois d’animateurs et d’éducateurs sportifs ainsi que des professeurs de musique et autres activités pour les activités périscolaires
  • Rétablir l’association  » au fil des mots » qui travaillait avec les professeurs et qui faisaient eux mêmes l’étude.
  • Envisager une modification de la grille tarifaire du centre de loisirs afin que les familles Roquebrunoises concernées, prises en otage, ne soient pas et plus noyées par les augmentations de tarif.

Dans aucun programme des candidats, on ne prévoit quoi que ce soit pour la petite enfance.

Le relais assistant (e)s maternel(le)s se fait balader de salle en salle depuis bientôt 10 ans. Sans compter que prochainement une des salles va être affectée à des bureaux les Perussiers.

Il y a pourtant des aides à l’investissement et au fonctionnement proposées par la CAF pour la création d’un relais.
Le fait que l’on prive de local les assistants relai démontre le peu d’intérêt que porte la commune à l’enfance et la petite enfance

 

 

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *