Le grand débat : réunions Roquebrune et Fréjus

-Le Débat National-
Excellentes contributions des citoyens de Roquebrune. Voici des extraits des remarques faites par les citoyens au cours de la réunion organisée par notre député PH-MICHEL-KLEISBAUER le 28 Février 2019 Salle Molière de 15 H 30 à 23 H.

Ce débat est souvent une guerre de chiffres et les citoyens que nous sommes sont vite dépassés par les enjeux et les sommes avancées. Les sujets sont souvent très techniques et rébarbatifs pour ceux qui n’ont pas l’habitude de manier les termes et les concepts administratifs. Nous avons ainsi besoin de temps de formation, de réflexion53478360_1002588166593488_7368597827485696000_o (ces débats nous ont donnés ce temps) d’experts neutres, fiables et pédagogues (confère nos précédents post) pour pouvoir être loyalement éclairé et ainsi éventuellement décisionnaire.

On aurait aimé parler climat, pollution, pesticides, habitat éco, plastique, entre aide avec les plus jeunes et âgées et le monde que nous voulons pour demain mais la vision long terme et le développement durable sont malheureusement très peu évoqués.

Il y a eu de nombreuses demandes de suppressions d’impôts. Un intervenant a émis l’idée de supprimer les droits de mutation mais la conseillère départementale évoque justement le péril que cela peut induire en affaiblissant la politique de redistribution qui fait la solidarité exceptionnelle et enviée de notre système.

Les membres de La REM ont un discours de droite dans la réforme de l’Etat. Leur idée : réduire le nombre de fonctionnaires. Peut être dans les collectivités territoriales qui ont connu une inflation de personnels en 10 ans (par ex : le clientélisme de Jousse Ollivier qui ont embauché à tour de bras à la mairie et gagné ainsi de justesse les élections de 2014 par un effet de reconnaissance) mais pas dans les fonctions régaliennes : éducation (écoles), santé (les hôpitaux), la sécurité ( police, armée), la justice qui sont saignés à blanc par le manque de personnels.

LES PROPOSITIONS :

1. Décentralisation plus poussée. La Région et les Intercommunalités doivent devenir prédominantes. Ce sont des niveaux de décision qui permettent d’être à la fois proche des citoyens mais aussi d’élaborer une politique de territoire sur du moyen-long terme.

2.Tendre vers l’autonomie énergétique (sans nucléaire) et alimentaire de chaque territoire (lutte contre la mondialisation et la dépendance pétrolière). Associée à une politique de transport respectueux : train, vélo, covoiturage et une politique d’aide aux plus âgées (démographie :vieillissement de la population).

3. Donner plus de pouvoir d’intervention juridique à la Cour des comptes qui n’est actuellement que consultative. Pouvoir mettre une opposition (mais donner par qui ? la CRC ?) ou un référendum local RIL concernant les projets de dépenses non indispensables. Exemple le restaurant la Place, la couverture des tennis à la Bouverie, le Colysée à St Raphaël, le carrefour des 4 chemins à Roquebrune, le yacht discothèque…

4. Que tous les citoyens s’engagent et s’impliquent (temps minimum obligatoire par an comme un service civique) chacun à leur niveau en les faisant participer à des débats réguliers comme celui-ci, ou pour les plus engagés : à toutes les commissions de consultation et assister à l’élaboration de projets puis donner leurs avis sur les idées émises afin de diminuer les dépenses et abus sur les choix proposés. Référendum d’Initiative locale (RIL) obligatoire concernant notamment la cession du patrimoine communal (terrains communaux).

5. Redonner de la confiance à tous les jeunes les plus fragiles sans emploi qui désespèrent en leur proposant une formation, y compris dans le privé, et un emploi temporaire même bénévole quelle que soit leur branche : par exemple, nous en avons besoin pour la préservation de l’environnement. Cela redonne un sens collectif à leur existence plutôt que de rester à broyer du noir tout seul.

6, Casier judiciaire vierge pour TOUS LES ELUS.

7. Que 90% des propositions que nous avons développées dans nos 15 dossiers thématiques sur notre site internet soient mises en œuvre… C’est de l’humour bien évidemment et on en manqué aussi dans ces débats trop sérieux parfois (la convivialité était réduite au minimum, même pas une bonne blague de carnaval pour se moquer des politiques, la tradition n’est plus respectée, c’est dommage).


La guerre des Brigitte.

Roquebrune n’a pas organisé de réunion grand débat national. Nous étions curieux d’assister à une de ces réunions à Fréjus.

Les demandes, parfois légitimes et pas toutes fantaisistes, fusaient de tous les cotés : indexation à l’inflation et revalorisation des retraites, augmentation du SMIC de 300 Euros, démission de Macron, RIC, Stop à l’immigration, TVA à zéro pour certains produits, rétablissement de l’ISF, réduction des avantages des élus, des parlementaires et des anciens présidents … parfois c’était du grand n’importe quoi : un mouvement horizontal sans porte parole ni hiérarchie voire le retour d’un général au pouvoir (Général De Villiers).

Nous avons pris nos calculettes et la somme approximative de ces propositions se situe dans une fourchette de 30 à 50 Milliards d’euros PAR AN à trouver… Lorsque nous avons demandé comment ces milliards allaient être financés techniquement : silence ou « on a qu’à faire payer les riches ou lutter contre l’évasion fiscale », oui d’accord mais par quels taxes ou impôts concrètement et à partir de quelle somme est on riche ? Quels contrôles sur les sociétés multinationales ? Pas de réponses.52825715_997725630413075_8966496313533267968_n

Bref, vous l’avez compris il n’y a pas un mouvement des gilets jaunes mais plusieurs mouvements allant d’un extrême à l’autre et qui donnent une impression de confusion, de grande naïveté et d’amateurisme financier qui semble en dehors des réalités budgétaires et comptables d’un pays qui n’est pas au mieux de sa forme : chômage, endettement, terrorisme…

Cette absence de propositions ne peut déboucher ainsi que sur de la violence car celui qui ne peut s’exprimer clairement le fait de cette façon, c’est bien connu, et il faut bien trouver un bouc émissaire tout désigné : Macron ou les juifs.

C’est évidemment condamnable et regrettable car cela brouille totalement le message initial d’une demande de justice fiscale plus équitable.


Et vous, que faites vous contre le changement climatique ?

Notre commune subit de plein fouet les catastrophes climatiques induites par l’Homme et ceci sur les 3 agglomérations : Incendie (2003) et inondation Garonnette aux Issambres (2 morts en 2018), au Village (27 morts en 2010) et à la Bouverie : Incendie à Palayson en 2009, Inondations du Blavet au Pas de Piche et nombreuses toitures endommagées lors du coup de vent du printemps 2018 sur les 3 pôles. Sans parler de la longue période intense caniculaire de cet été avec son cortège de pollution de l’air. Les couts humains, économiques (en terme de d’activité touristique) et financiers des conséquences et destructions liées aux intempéries vont être gigantesques. Inutile de prédire que ce n’est que le début.

Dans la rubrique transition écologique du « grand débat national », la question nous est posée : Que faisons nous individuellement contre le réchauffement climatique ?

En gros il faut se poser les questions sous 3 thématiques :
1, Comment consommons nous ?
2, Comment nous transportons nous ?
3, Comment nous chauffons nous ?

Aller sur les marchés et les producteurs locaux, consommer moins de viandes, achats en vrac, moins de plastiques, cosmétiques et produits ménagers éco (pain de savon au lieu de savon liquide, vinaigre blanc, bicarbonate..), recycler, conserves en verre préférables aux surgelés, changer son diesel, avoir de petites cylindrées, un 2 roues, le train préférable à l’avion, aide de la CAVEM pour l’isolation de son habitat, aide de l’ETAT pour le remplacement des chaudières à fioul et l’achat de véhicules électriques, chaudière au bois, s’équiper de solaire (voltaique et/ou thermique) voire changer d’opérateurs électriques (avec des énergies renouvelables mais attention aux arnaques) changer de banques (banques solidaires et non pétrolières), changer de moteur de recherche. Et plus globalement: limiter nos consommations d’eau douce (douches, goutte à goutte) et le renouvellement excessif des produits électroniques…

Oui, beaucoup d’entre nous ont déjà adopté une partie de ces réflexes mais sans une volonté des autorités et instances : Municipales, Intercommunales, Départementales, Régionales et de l’Etat d’investissements massifs dans les énergies renouvelables, tous nos efforts citoyens du quotidien ne seront pas suffisants. Alors profitons du grand débat pour demander massivement un plan dans ce sens. C’est viable économiquement pour notamment réduire nos dépenses pétrolières donc notre dette extérieure et créer de l’emploi.

MERCI AU MOUVEMENT DES GILETS JAUNES DE NOUS PERMETTRE D’ENVISAGER UN POSSIBLE VRAI CHANGEMENT NOTRE LOGICIEL SOCIETAL avec moins d’inégalité et plus d’économie écologique.


LE SEUL GILET JAUNE FAVORABLE AUX TAXES

Eric BEHAGUE. Ancien Directeur Général des Services de Roquebrune de Jousse Ollivier.

Le retour de la sinistre Bande Joussienne pour 2020 ?  Le faux gilet jaune démasqué.46858661_2199695550349369_1270436512814596096_n

TEMOIGNAGE D’UNE CITOYENNE ENGAGEE :

 » C’est bien beau de soutenir les gilets jaunes mais quand il a décidé d’augmenter les tarifs du périscolaire, du centre de loisir et de la cantine … là, cela ne l’a pas dérangé.

Il était habitué aux lettres de menace pour vouloir intimider les gens.13495377_10208528398240310_1167245435321384472_o
Il a publié un tissu de mensonges dans la tribune (voir plus bas) par le soi disant futur candidat qui soutient les gilets jaune avec sa responsabilité d’une hausse vertigineuse des tarifs et la qualité médiocre des prestations :  46 % : les mercredis, 36% : le centre de loisirs 10% la cantine. C’est bien les augmentations qu’il a pratiqué.
Et le soi disant candidat pense t-il que les roquebrunois sont assez dupes ?Compte il se racheter une conduite en étant parent d’élève au primaire et au collège depuis la rentrée ? »

13962817_1672289853093839_7934986848683098102_o

Son copain Gilet jaune qui aime apparemment toutes les manifestations

 

Les mêmes qui posent fièrement en défendant les gilets jaunes aujourd’hui alors qu’il y a 2 ans ils insultaient (ie la bande à Jousse) les parents courageux qui avaient osé dire non aux augmentations . »

 

 

 


RETOUR SUR LES AGISSEMENT DE l’ancien Directeur Général des Services sous Jousse.


POURQUOI NOUS COMPRENONS LA COLERE DES REPRESENTANTS DES PARENTS D’ELEVES (manifestation du samedi 18 Juin 2016)

Nous avions déjà élaboré un dossier et tiré la sonnette d’alarme devant la hausse vertigineuse des tarifs et la qualité médiocre des prestations :

http://www.roquebrune-sérénité.fr/wordpress/2016/04/20/la-politique-jeunesse-a-roquebrune-attention-danger/

13177764_10154132495708498_6677465423591531398_n

Voici les extraits du texte d’origine de M.Behague (le texte d’origine sera en italique pour plus de lisibilité ) et nos réponses et commentaires. Nous ne postons pas l’intégralité du texte qui est un amas de verbiage et de chiffres dont il est difficile, en tant que citoyens, de vérifier toute l’exactitude. Sur la forme, cette démonstration « fouillie » est faite pour prêter à confusion et brouiller les esprits.

Enfin il est regrettable qu’un fonctionnaire digne de ce nom et qui se doit à une certaine retenue et réserve pour assurer la neutralité et l’impartialité du service public, livre en pâture plusieurs noms et salisse des personnes par des propos inadaptés : il nomme par exemple « Jordi » Ginesta, alors qu’il s’agit communément de Georges Ginesta (ancien mentor de l’homme au casque à pointe, voir plus bas), pour insister sur la consonance étrangère du prénom, ceci est hautement méprisant et méprisable. Les attaques ad nominem sont de toute façon inadmissibles.

Ainsi nous doutons fortement qu’Eric BEHAGUE soit l’auteur unique de ce pamphlet mais que Luc Jousse a co-rédigé ce texte habitué à ce langage d’invectives et d’intolérance.


« MISE AU POINT DU DIRECTEUR DE L’E.P.A SCOLAIRE, SPORTS & LOISIRS : Eric BEHAGUE, Directeur Général des Services. Sur les attaques mensongères du groupuscule politique « Parents en colère »… ECOLE, LOISIR, PERISCOLAIRE : UNE PRIORITE MAJEURE POUR NOTRE MUNICIPALITE ! Equité et modération sont nos maîtres-mots. DSC01997

Depuis quelques temps, une minorité de parents d’élèves au Village et à la Bouverie ont créé un site Facebook où ce collectif publie des articles, à charge contre la Commune, en dénigrant tout ce qui est fait dans les écoles et le loisir, et surtout en désinformant à coup de tracts mensongers, orientés et politisés. Pour le respect de tous, d’autant que le débat politique n’a pas sa place à l’école, prendre les enfants comme prétexte est inadmissible. J’ose espérer qu’aucun enfant ne participera à la manifestation qu’ils entendent organiser… malgré l’avis défavorable des autorités. »

–> Notre réponse : il s’agit d’une démarche citoyenne apolitique qui se déroule en dehors de l’école. Où est le problème d’amener ses enfants (« au cœur de la problématique ») à cette manifestation non politisée conviviale ? Selon nos informations, le collectif a effectué toutes les démarches et le rassemblement du samedi 18 Juin 2016 était légal , les autorités de police n’ont rien trouvé à redire.


« La Municipalité entend ici réaffirmer le cap qu’elle s’est donnée et rétablir la vérité sur des mensonges qui tentent de décrédibiliser le « Label Famille » de Roquebrune, que tous nos voisins nous envient. »

–> Notre réponse: le label famille concerne surtout l’accueil des touristes. Il est obtenu après avoir rempli un simple dossier de candidature, sans contraintes importantes. Il est facile de l’obtenir, c’est presqu’aussi facile que de signer la charte Anti-Cor !


« – On vous dit que les tarifs périscolaires viennent considérablement d’augmenter, c’est faux : pour les parents qui travaillent, l’accueil du matin est facturé aujourd’hui 1,50 € l’heure alors qu’il était facturé 1,75 € en 2010, il y a 6 ans !– On prétend que l’encadrement de vos enfants serait insuffisant : c’est faux, nous avons été l’objet de 7 contrôles dans l’année, et tous ont constaté le respect des normes d’encadrement ! »

–> Notre réponse : quelle est la nature et l’organisme de contrôle ? Où sont les preuves ?  Nous n’avons plus aucune confiance dans les propos que tient la municipalité et souhaitons des preuves écrites et tangibles.


« – On vous parle de l’apolitisme du groupuscule « parents en colère » : c’est faux, ou est leur crédibilité lorsqu’on sait qu’un de ses leaders, Monsieur Van MEEL, est un ancien animateur au service municipal péri-scolaire de La Bouverie dont nous n’avons pas renouvelé le contrat, lui sait bien pourquoi… »

–> Notre réponse: oui nous savons, il est fortement apprécié des enfants et des parents et il a courageusement dénoncé les pratiques de la municipalité envers l’école (parents d’élèves) et il en a payé le prix fort. Il n’appartient à aucun parti ou groupe politique.

Nous retenons dans ce texte les mots « groupuscule politique », « minorité de parents », « distribution de tracts mensongers ». Curieuse façon de traiter les administrés. Les membres de cette municipalité semblent vraiment aveuglés par leurs propres mensonges…

TEMOIGNAGE : « Yann van Meel, est quelqu’un que je respecte énormément et avec qui j’ai pu expérimenter une grande qualité humaine, et cela m’attriste vraiment que vous l’attaquiez en ayant aucuns arguments, aucunes preuves…Yann n’est pas un revanchard, juste quelqu’un qui veut faire son travail bénévole de parents d’élèves élus honnêtement et consciencieusement, alors peut-être que vouloir être honnête et consciencieux c’est faire de la politique, je vous l’accorde… »

voici un exemple type de rétorsion contre celles et ceux qui osent émettre des propositions : (depuis 15 ans la liste est malheureusement longue)

Ville de Roquebrune-sur-Argens Non : il faisait parti du personnel municipal jusqu’à hier (16 Juin 2016)… il n’en fait plus parti …


« – « Plusieurs bus scolaires sont supprimés… » : C’est faux, en fait seule une ligne (Palayson-Les Fourques), n’est à ce jour pas reconduite par le DSC01661Président Jordi GINESTA de la CAVEM en fonction de la nouvelle carte scolaire, nous ne désespérons pas de le faire changer d’avis !’

 

–> Notre réponse: la ligne de bus Palayson-Les Fourques-Bellevue-Ecole du centre est maintenue pour la rentrée 2016-/2017 grâce à la ténacité des parents d’élèves concernés depuis 11 mois.

Notons aussi : le 5 juillet 2015 Madame Michau a reçu les parents d’élèves pour parler de la sécurité des arrêts de bus. Rien n’est effectué à ce jour pour la sécurité des arrêts.


« – « Plusieurs sorties scolaires sont supprimées par un droit de véto… » : C’est faux, les professeurs et le rectorat sont libres de leurs sorties scolaires et surtout libres de les financer. Les seules réserves émises par l’EPA sont d’ordre financières… »

–> Notre réponse: le budget de fonctionnement de l’EPA est de 4,3 M, et celui d’une école publique est de 9000 € maximum par la coopérative (en étant large). Ce qui fait moins de 1% du montant de l’EPA.

Il existe une désorganisation majeure de la gestion municipale des sorties scolaires. Pour certains, des sorties ont été annulées , la coopérative a du payer, pour d’autres, ce sont des collègues qui ont cédé leur  » place « . Il n’y a donc plus d’argent pour les sorties scolaires mais pour le rondpoint à 400 000 , le dépose minute de la place Titeuf à 150 000 , la péniche à  200 000 € etc..il y a ce qu’il faut.

Doit-on publier les messages informant les enseignants des refus de bus, avec les raisons invoquées : « peu judicieux » (l’EPA donne ainsi son avis sur un projet pédagogique alors qu’elle n’en a pas la compétence) , « hors département » (comment se fait-il que des sorties scolaires soient possibles à Marseille, au MUCEM, et que les sorties Bus à Aix soient refusées ? N’est-ce pas le même département ?).


‘ »….Nous n’avons pas supprimé la sortie, nous avons conditionner (faute d’orthographe) notre financement via la « caisse municipale des écoles » inchangée à un minimum de vertus financières, ce qui l’a outré… voilà la vérité ! (Il faut dire que Messieurs BERTHIAUD et Madame MATHIEU avaient précédemment refusé de siéger à la Caisse des écoles ?). »

–> Notre réponse:  les directeurs ont participé à toutes les réunions de la caisse des écoles. Les comptes rendus de ces différentes réunions en attestent.

NB : la caisse des écoles a été absorbée par l’EPA et doit être dissoute avant la fin de l’année, l’Education Nationale ne sera donc plus représentée de fait.


– « Nos élus auraient refusé de siéger en Conseil d’école » : un seul boycott a eu lieu . »

–> Notre réponse: effectivement voici la preuve en image avec la photo de l’adjointe responsable des écoles pendant le conseil d’école, attablée au restaurant « La Place ». De plus ce n’est pas une réunion boudée par Madame MICHAU, mais plusieurs dans les différentes écoles.13304953_1067574663317568_308837976492264218_o

——————————–>

« …..et nous avons depuis demandé aux professeurs de convoquer notre personnel ATSEM afin qu’il puisse y participer… c’est dire notre souhait de dialoguer, mais sans politiser les échanges… »

–> Notre réponse : le personnel ATSEM n’a pas vocation à apporter des réponses à un budget. Encore une fois on enfume !


« PERIODE 2014-2019 : 10 millions € d’investissements !– 600 000 euros sur 2018-2019 pour la couverture de la piscine au Perrussier, avec la création d’une pataugeoire pour les petits ». Paroles, paroles…. (ndlr : Cette piscine est tellement petite que c’est déjà une pataugeoire ! et ce projet est dans les cartons depuis des années sans concrétisation, ce ne sont que des effets d’annonces inopportunes).

« – Nous avons lancer (faute d’orthographe) les études pour la réalisation d’une cuisine centrale (environ 2 millions d’euros) à la Bouverie, la Ville entendant récupérer en régie la fabrication des repas pour une plus grande qualité du service, en ayant recours aux circuits courts auprès de nos agriculteurs. Paroles, paroles… »

Projet de faire un centre de Loisirs d’envergure. Paroles, paroles… »

–> Notre réponse : on sort des gros chiffres avec des millions pour impressionner et pour épater la galerie, cela fait plus crédible !

DSC00714Hélas non ! Un investissement n’est pas jugé en fonction du nombre de millions qu’on y consacre mais en fonction des indicateurs d’efficience préalablement choisis, et dans ce cas, nous avons beaucoup d’arguments qui confirment la mauvaise gestion de ces millions dépensés (voir dossier jeunesse en danger): classes construites insuffisantes, centre des loisirs vétuste….

De plus s’il y a eu certes des dépenses, il y a eu des recettes aussi : combien ont rapporté les nouveaux arrivants ? Ce bilan comptable est ininterprétable. Comment un fonctionnaire, Directeur Général des Services, peut-il présenter un bilan comptable aussi incomplet ? Le problème de la compétence et/ou de la malhonnêteté se pose à l’évidence.

NB : La municipalité parle de construction de centre de loisirs pour les maternelles, mais où est situé celui du primaire ? De plus aucun mot sur l’école du Perrussier ? A-t-elle aussi disparu ?


 » C’est le fruit d’une politique d’accueil maximale, qui s’exonère des critères d’accès. Avant 2010, seuls étaient acceptés dans les cantines et les centres de loisirs les enfants dont les parents travaillaient. C’était fortement injuste, car cela revenait à exclure de nos activités et des cantines, les enfants de parents au chômage !Dorénavant, Roquebrune a été une des rares communes à avoir adopté cette politique au bénéfice des enfants et de leurs parents : Fréjus, Saint-Raphaël et Puget sur Argens demandent les attestations employeurs et limitent les places ! »

–> Notre réponse : si cela est vrai, cela représente combien d’enfants ? nous pensons qu’il s’agit d’une minorité d’enfants et que les coûts d’une telle mesure sont minimes pour la commune. De toute façon chômeur ou pas, le tarif est identique. L’équité ?


DSC01664« Ce choix d’accueillir TOUS les enfants s’est traduit par deux extensions de la cantine du Village en 2011 et 2014 et par celle de la Bouverie en 2014. Le nombre de repas servis dans les cantines est passé de 600 en 2006 à 1250 en 2016 !Enfin, une nouvelle cantine va être construite aux Issambres, très spacieuse et insonorisé (livrée pour la rentrée 2016-2017). »

–> Notre réponse: doit-on rappeler que le tarif de la cantine est le plus cher du territoire et que les commentaires sur la qualité des repas sont pratiquement tous négatifs. Voir le dossier  » les cantines sont-elles bonnes ? »:   http://www.roquebrune-sérénité.fr/wordpress/2016/05/15/dossier-cantine-scolaire/  De plus, comme par hasard, l’année des élections, 2014, la cantine était moins chère qu’aujourd’hui et la commune se targuait à l’époque d’une bonne gestion municipale. Notons, pour information que le fils du Maire est scolarisé à l’école des Issambres, ce qui explique sans doute, que cette école soit la moins touchée par les mesures municipales.


« Ce succès s’est aussi traduit dans les accueils de loisirs où le Perrussier est arrivé à saturation avec plus de 290 enfants accueillis sur les grandes vacances d’été, ils étaient 140 en 2010, soit un doublement sur 5 ans !Les Algécos provisoires qui ont permis d’assurer la transition, ont été détruits et ob_dc6636_dsc-0451seront bientôt remplacés par un tout nouveau centre de loisirs pour les maternelles. Actuellement, les maternelles sont donc à nouveau accueillies provisoirement à l’école du Village. » 

–> Notre réponse: voici l’aveu explicite que l’augmentation prévisible du nombre d’enfants qui fréquentent le centre de loisirs n’a pas été anticipée (« saturation du centre des loisirs« ). Les enfants sont toujours accueillis aux Perrussiers dans un algécos vétustes et insalubres.


« Une tarification équitable et adaptée aux facultés contributives des parents :Il faut ici rappeler que pour ce qui est du périscolaire, les tarifs 2016 sont au contraire de ce qui est colporté par le groupuscule des « parents en colère », bien en dessous de ceux de 2010Par exemple, l’accueil du matin qui débute dès 7h15 jusqu’à 8h30 dans les écoles était facturé 1,75 € en 2010 et seulement 1,50 € en 2016.Quant à l’accueil du soir, le coût facturé était de de 2,50 € en 2010, il est aujourd’hui facturé 2 €.Enfin, la Ville de Roquebrune a été la seule à ne pas facturer les N.A.P. (Nouvelles Activités Périscolaires) depuis 2 ans jusqu’à présent. »

–> Notre réponse: au Puget-sur-Argens, Les NAP sont gratuites, la cantine est à 2.40 avec des produits cuisinés sur place, et le centre aéré est aussi moins cher.

Si on cumule les activités du matin, la cantine et les activités facturées à partir de 15h45, le total pour les familles devient très conséquent (voir dossier « politique de la jeunesse, attention danger »).


la place« L’aide aux devoirs, qui était assurée par une association, a été reprise aux mêmes conditions par la Municipalité, soit 3 € par jour alors que ce service demeure déficitaire. Qui a dit que la Ville augmentait ses prix ! Ce sont des menteurs et des ignorants. »

–> Notre réponse: nous avons contacté les responsables de parents d’élèves et voici leur réponse  » En tant que vice-présidente de l’association « au fil des mots » qui gérait bénévolement l’étude à l’école primaire du village, je peux assurer les Roquebrunois que l’étude proposée aux élèves et dispensée par les enseignants n’a jamais été déficitaire, bilans financiers à l’appui. De plus, depuis la reprise par l’EPA, au lieu de tourner à 12 élèves minimum (an dernier) , ils se retrouvent souvent à 6 en cette fin d’année. Les parents n’étant pas contents des prestations inégales de cette aide aux devoirs, d’où le déficit actuel. Lorsque les enseignants effectuaient cette aide, on refusait du monde ! voir le message d’une maman dans la partie commentaire plus bas.


« Le montant payé par les ménages qui relèvent de la première tranche d’imposition, 4,80 € la journée, n’a pas augmenté depuis 2014 !

Seule la dégressivité sur tarif selon le nombre d’enfants a été supprimée … »

–> Notre réponse: la disparition de la dégressivité selon le nombre d’enfants est discriminatoire et pénalise ainsi les familles nombreuses (atteinte à la politique familiale).


« Qui a dit que la Ville augmentait ses prix ! Ce sont des menteurs et des ignorants qui cherchent à manipuler l’opinion publique. »

Puis plus loin :

==> « Les raisons des augmentations… » (Notre commentaire : qui sont les vrais menteurs qui cherchent à manipuler l’opinion publique et qui se contre disent quelques lignes plus loin ?)

Notre Commune se trouve ainsi obligée d’encadrer des enfants pendant 26 heures par semaine, contre 24 heures à la charge l’Education Nationale : c’est une répartition de moitié, perte de la subvention de 75 000 € dès 2016, qui est un transfert de charges imprévu !13062018_803164096481835_4943809963117392787_n

–> Notre commentaire : 75 000€ de subventions de perdues, contre 200 000€, par exemple, pour une péniche…

 

 


Une famille qui déclare plus de 45 000 € de revenus nets par an peut s’acquitter d’un chèque de 95 € pour une semaine de centre, sachant que la prise en charge est de plus de 11 heures (de 7h15 à 18h30) et que le coût du repas et du goûter sont inclus dans le prix.

Quant au centre de loisirs du mercredi, celui-ci a été réévalué pour prendre en compte, à minima, le prix du repas. Le coût pour la première tranche était de 3,10 € en 2015 et passé à 3,30 € (faute d’orthographe).Une tranche supplémentaire à 13 € a été ajoutée pour les familles dont le revenu dépasse 45 000 €. Mise à part les deux dernières tranches de revenus supérieurs à 35000 €, les prix pratiqués sont sensiblement identiques à ceux de Saint-Raphaël et de Sainte-Maxime.

–> Notre réponse: prenons un couple qui travaille à 3750 € par mois et qui a deux enfants, percevoir 45000 € de revenu par an pour ce couple ne justifie pas une telle augmentation. Cette tranche de revenus (non copiée sur les barèmes CAF car plafond supérieur pour les allocations familiales) pénalise toujours la même tranche de travailleurs. On ne peut pas considérer qu’il s’agisse d’une classe riche, mais d’une classe moyenne type Française. D’autant que c’est cette classe qui paie un crédit immobilier ou un loyer important sans aucune aide (diminution drastique des allocations familiales), idem pour les taxes (habitation, foncière, et revenus)…Donc c’est injuste car OUI cela pénalise leurs enfants : 16 € ou 19 € par jour ça reste bien plus élevé que les autres communes ….et surtout pas possible pour leurs budgets et particulièrement pour la qualité de l’offre proposée aux enfants.

En tout état de cause, seule la tarification du centre des loisirs est soumise à une grille tarifaire en fonction des revenus, mais pour les activités périscolaires (matin et après midi), la cantine, le service des sports, les clubs municipaux de tennis ou de voile, l’école des arts (théâtre, danse, musique…), c’est le même tarif pour tout le monde. Où est encore l’équité pour les enfants dont les parents disposent de faibles revenus ? Ils ne pourront tout simplement pas accéder au sport et à la culture, d’autant plus que les associations sont étouffées par une politique municipale hégémonique. http://www.roquebrune-sérénité.fr/wordpress/2016/05/21/peut-on-jouer-danser-chanter-librement-a-roquebrune/


 » Faire appel aux usagers des services plutôt qu’augmenter la fiscalité de tous : pour une meilleure répartition de l’effort collectif….C’est pourquoi la Ville a fait le choix de baisser pour la première fois la taxe d’habitation et la taxe sur le foncier non bâti de -1% cette année. »

–> Notre réponse: la taxe d’habitation a augmenté  en 2014 de 10 % et l’abattement de 15% a été supprimé. Rappelons que l’inflation et donc les hausses de salaires, ont été quasiment nulles durant ces 3 dernières années.13147641_1692318567695120_6253914831963334873_o


 » De nouvelles prestations et une professionnalisation des animateurs : Depuis la rentrée 2016, sur chaque pôle, la Ville a recruté des agents diplômés du B.P.J.E.P.S

–>  Notre réponse:combien ? Aucun chiffre n’est donné, suspect et pourquoi seulement depuis la rentrée 2016 ? L’augmentation du nombre d’enfants est bien antérieure à cette date. Cela signifie-t-il que jusqu’à présent l’ensemble du personnel n’était pas qualifié ?

« Mais aussi, la Ville va ouvrir dès cet été un « Club Loisirs » aux Issambres pour une cinquantaine d’enfants : pour le bien-être des estivants, des saisonniers et des Sambracitains, il sera ouvert de 8h à 22h30. « 

–>  Notre réponse: 15 € sans grille tarifaire selon les revenus. Encore une fois, où est l’équité ?


CONCLUSION:

Par ce texte sidérant de la municipalité, nous sommes interloqués par la violence des mots, par les attaques agressives. À croire que les parents d’élèves sont des terroristes prêts à tout pour détruire le maître des lieux et ses acolytes. On se croirait même dans un milieu de conspiration dangereux qu’il faut à tout prix faire taire.

Quand on craint quelque chose, on a deux solutions, on se ravise et on écoute ou on tente la polémique, le mensonge, la calomnie, on frise les injures et on fait des omissions.. ils ont choisi

Quoiqu’il en soit, tous les parents savent très bien « la vérité », pour la vivre tout simplement !

Concernant la manifestation de Samedi des parents d’élèves : La France est un pays de droit et le droit de manifester existe. Malgré l’état d’urgence, tout a été fait dans les règles de l’art et tous les organismes qui doivent l’être ont été informés (Préfecture notamment).

Pour interdire une manifestation, le Maire ne peut évoquer qu’ un seul motif : «Trouble à l’ordre public » qui devra être soumis au contrôle de légalité antérieurement à la date de la manifestation.

Ne voyez en ce texte qu’une ultime tentative de déjouer la chose car justement ils ne peuvent faire autrement

Il va falloir désormais et encore plus que jamais, soutenir les parents qui se sont investis dans cette action.

Solidarité avec les parents ! Tactique habituelle pour discréditer un mouvement : « minoritaire, politisé…». Dès qu’on critique, qu’on défend une cause juste , celle des enfants, on est taxé de faire de la politique .

Les parents veulent juste se faire entendre, dénoncer la politique scolaire de la mairie ,

Que fait la municipalité ?  de la propagande pure et simple, on est les plus beaux, les plus forts , on gaspille des millions dans des projets stupides et inutiles ( borne N 7, musée des templiers, péniche, restaurant annexe de la mairie, etc…) et on augmente tous les tarifs sans vergogne !

Tenez bon ! Solidarité !


PRECISIONS

  • Sur le tract appelant à la manifestation, la précision du « sans alcool, sans drogue » a été ironisée par Monsieur le Maire. Faut-il préciser que cela a été demandé par la gendarmerie qui donc a eu connaissance de la préparation de la manifestation.
  • Quant à la « politisation » supposée de cette manifestation, il faut savoir que l’organisation est très complexe pour des parents d’élèves qui n’ont pas l’habitude de ce type de rassemblement surtout pendant « un état d’urgence« . D’ailleurs une première date a du étre annulée pour vice de forme (délai non respecté). Ainsi, pour garantir la sécurité des participants et la régularité de la manifestation, (la mairie et ses fonctionnaires de l’Etat ne voulant en aucun cas informer les citoyens de leur droit à manifester et des démarches à suivre), les organisateurs parents d’élèves n’ont eu d’autres choix que de se tourner vers un de nos membres qui pouvait les aider techniquement à monter ce type de rassemblement citoyen. Mme Mimouni, contactée par Var Matin, a simplement déclaré soutenir la manifestation. Mais l’article publié par M.Farel, journaliste proche de Jousse, laissait entendre qu’elle était l’instigatrice afin de discréditer les parents d’élèves en les politisant à leur encontre.
  • la réponse du maire sur FR3 est très claire : il est « obligé » d’augmenter les tarifs à cause de la baisse de la dotation de l’état , en plus il refuse de recevoir les parents. On sait donc publiquement quelles sont ses priorités : faire payer au lieu de réaliser des économies par ailleurs, notamment de renoncer aux travaux pharaoniques, comme le rond-point des 4 chemins par exemple, ou d’acheter une péniche pour organiser ses petites soirées entre amis entre autres.

« BREAKING NEWS » : Le 30 Juin 2016 , LUC JOUSSE CEDE A LA PRESSION et RECOIT enfin UN PARENT D’ELEVE pour discuter.

Cela aurait pu être une bonne nouvelle sauf que celle-ci n’est ni une représentante élue, et apparait à plusieurs reprises dans les lieux clairement pro Joussien : restaurant la Place et lors de la réunion du fantomatique RPR à Saint Raphaël  :

parents d'élèves

Femmee brune à gauche avec un jean et un Pull over orangé-beige. voir le message, formaté sans doute par le service communication de la mairie.


http://www.varmatin.com/jeunesse/des-parents-deleves-sinstallent-sur-un-rond-point-pour-faire-entendre-leur-voix-58511

 

13350404_1072334122841622_5851072671569891072_o12593726_926221360780262_4466698917893378196_obehague13442404_1793566767542113_5086427454942694153_n


13590477_10208781565969853_3077145887384702826_n13590292_10208781565649845_3685178744649447882_n

 

13131010_1007756759272761_3344060744211735205_oR eportage radio: 

 

 

You may also like...

7 Responses

  1. GROSSO Emile dit :

    Déclaration inadmissible d’un fonctionnaire territorial. Qui est le nouveau maire de Roquebrune sur Argens et où sont les membres de son équipe municipale? Une fois de plus, on est tenté de se poser la question après cet exercice périlleux de communication. La réponse citoyenne montre bien que les parents des élèves souhaitent et veulent simplement du sens, de la vision, de l’autorité pour une véritable politique éducative.Un maire doit dire le réel, accompagné ce que représentent les besoins des familles roquebrunoises. On voit bien à travers cette réponse citoyenne que la politique peut avoir un impact sur la réalité économique et sociale des familles, sur les inégalités, la fiscalité, l’éducation. Il demeure des marges de manœuvre si les dépenses sont bien orientées. Sur le plan de la représentation et de la présentation de la déclaration municipale, je pense que le concept clé est celui de dignité.
    Les roquebrunois rejettent les excès, l’utilisation à outrance des attributs de l’appareil communal.

  2. Mosser dit :

    Commentaires précis, clair, les jeunes familles avec enfants de Roquebrune doivent savoir qu’elles ne sont pas seules
    Leur initiative réussie pour une première et apolitique, décidera je l’espère tous les parents à ce joindre à ce mouvement,
    « l’union fait la force » !

  3. Mimouni dit :

    On remarque que de nombreux administratifs comme Monsieur Eric BEHAGUE DGS et Olivier MOLLA Directeur Financier sont de toutes les sauteries JOUSSIENNE.
    Peut-on dans ces conditions dire qu’ils gardent la capacité d’appliquer l’article 40 du code de procédure pénale ?
    Petit rappel :
    L’obligation de dénonciation des fonctionnaires prévue à l’ article 40, alinéa 2 , du code de procédure pénale est une véritable obligation juridique et concerne les fonctionnaires au sens large du terme, c’est-à-dire l’ensemble des agents de droit public (Militaires, contractuels,…). Les fonctionnaires doivent donc dénoncer les infractions qu’ils découvrent dans l’exercice de leurs attributions légales et réglementaires et plus largement les infractions dont ils ont connaissance à l’occasion de l’exercice de leurs fonctions.

    En effet, l’alinéa 2 de l’article 40 du code de procédure pénale modifié par la Loi n° 2004-204 du 9 mars 2004 – art. 74 JORF 10 mars 2004 dispose que « (…) Toute autorité constituée, tout officier public ou fonctionnaire qui, dans l’exercice de ses fonctions, acquiert la connaissance d’un crime ou d’un délit est tenu d’en donner avis sans délai au procureur de la République et de transmettre à ce magistrat tous les renseignements, procès-verbaux et actes qui y sont relatifs. »
    Vaste débat qu’il va être important de mener.

    • Roquesereine dit :

      Néanmoins, comme toutes les belles lois d’éthiques administratives Françaises, lorsqu’il y a malversations avérées d’hommes politiques locaux et condamnations (rares par rapport à l’ampleur des phénomènes de corruption), il n’y a, à notre connaissance, que peu de condamnations « solidaires » des hauts fonctionnaires qui ont eu connaissance ou qui ont participé, et c’est sans doute tout aussi regrettable.

  4. GROSSO Emile dit :

    Effectivement pas la peine de s’inventer de nouvelles règles pour les fonctionnaires , l’article 40 permet de dénoncer les effets dévastateur d’une éventuelle corruption, avec son corollaire :l’impunité.La police et la gendarmerie sont très friands de certains manquements des fonctionnaires et se font un plaisir de les transmettre rapidement après audition des intéressés aux procureurs, plusieurs années après les fait.

  5. cecile dit :

    Merci, je trouve votre réponse plutôt factuelle et précise. J’aurai juste précisé pour le centre de loisirs c’est un passage de 14 e à 19 e pour la tranche supérieure au lieu de 16e à 19 e. Je vous rejoins complétement sur l’aide aux devoirs, j’ai enlevé mon fils des novembre car il se plaignait (méthodes, élèves dissipés …) et surtout je n’avais pas de retour des « pseudo » enseignants sur les devoirs contrairement à l’année passée (gestion au fil des mots) ou mon fils revenait toujours avec les devoirs faits et l’enseignant (un vrai cette fois ci) me faisais une petite note (vu, a revoir…). Encore une prestation à revoir, car moi maman qui travaille qui rentre a 18H30, je vous assure que l’association au fil des mots me manque!!!! Pour finir, je vous adresse une « mention spéciale » pour les photos 🙂

  6. Mimouni dit :

    Votre album est incomplet. j’en suis à me demander si il reste du temps pour le service public tant les ripailles sont nombreuses.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *