Dossier 18 : Un éclairage et un réseau Enedis (ex.ERDF) adaptés

MUNICIPALES 2020


DOSSIER 18 : Un éclairage et un réseau ERDF adaptés

PROGRAMME « S.Au.V » POUR UNE TRANSITION CITOYENNE en 2020.

S pour simplicité (vie simple mais riche de créativité), Au pour Autosuffisance, V pour vulnérabilité (aide aux plus démunis)


CE QUE NOUS PROPOSONS pour limiter les coûts et la perte de la biodiversité liés à l’éclairage

  • Ne plus éclairer des lieux inutiles: parking Saint Roch, et limiter les dispositifs surpuissants d’affichage ou d’éclairage comme pour l’office du Tourisme aux Garillans,
  • Orienter les éclairages et limiter les éclairages sur les routes sauf aux endroits délicats, croisements, passages piétons (il a été montré que paradoxalement, réduire l’éclairage des routes diminue les accidents par une réduction de la vitesse),
  • Remplacer tous les éclairages par des ampoules LED avec un panneau photovoltaïque pour chaque pylône (panneaux solaires intégrés);
  • Installer des éclairages avec des détecteurs de présence dans certains endroits peu passants,
  • Eteindre ou réduire tous les éclairages publics entre 2 h et 4 heures du matin (sauf demande particulière)
  • Etendre les dispositifs d’éclairages avec détecteur de luminosité,
  • Eclairage intelligent : Certaines zones pourraient effectivement être éteintes sur simple commande (PC vidéo surveillance de la POLICE MUNICIPALE) ou programmation dans les secteurs où il existe une forte biodiversité, mais pourraient restées allumées dans les aires plus urbaines comme le cœur historique.
  • Demande pour l’enfouissement des lignes électriques et téléphoniques.

Pannes électriques « suréclairage » de certaines zones : parking Saint Roch, Office du tourisme.., que se passe t-il d’un point de vue électrique et concernant la gestion de l’éclairage dans notre commune et particulièrement sur le Village qui est un site de fragilité et qui subit des pannes à répétition, surtout lorsqu’il y a des intempéries ?

_DSC6064TEMOIGNAGES :  » Bonsoir, encore la rue des portiques et la place Perrin dans le noir, c est pour compenser le fait qu’ils allument la journée ! Il serait bienvenue de la part de la municipalité de donner une explication sur ce problème, mais rien sur la page de Roco sans lumière. Bah là, c’est tout le quartier du clos Saint Pierre et Sainte Candie dans le noir »

ET TOUJOURS AUCUNE EXPLICATION, AUCUNE COMMUNICATION DE LA PART DE LA MAIRIE_DSC6067

Certes l’acheminement de l’électricité dépend d’ERDF mais la municipalité a son rôle à jouer, notamment en demandant l’enfouissement des lignes.

On a l’impression en levant les yeux que nous sommes dans les favelas de Rio avec des lignes électriques tirées de façon anarchique.

Encore une preuve de plus que cette commune a été littéralement abandonnée pendant des années et que ce soit l’assainissement, le prix de l’eau ou la voirie dégradée, nous payons le prix fort de l’absence d’investissement dans les infrastructures du quotidien par une folie des grandeurs inutile et ruineuse de l’équipe Ollivier Jousse pendant 16 longues années.


Le paradoxe de l’éclairage public à Roquebrune :17834326_10211985215803058_5951941849265597415_o

  • d’un côté, à 22h, le parking St Roch/terrain de boules, au village, toujours aussi vide mais largement illuminé,
  • d’un autre côté, le parking du gymnase à la Bouverie plongé dans le noir, obligeant les personnes, en majorité des femmes, sortant du gymnase à allumer la lampe de leur téléphone pour retrouver et rejoindre leur véhicule
  • alors que les terrains de tennis de la Bouverie sont vides et sont encore éclairés…(Remarque déjà faite à Mairie + l’année dernière, sans suite…). Il y a semble t-il une minuterie qui permet d’allumer les courts mais dés que les derniers joueurs sont partis, impossible d’éteindre jusqu’à 22h00 (voir précisions en bas). Aux Issambres, même problème : les projecteurs restent souvent allumés, sans joueur, le « programmateur » est à l’intérieur du club house et comme il n’y a jamais personne dans ce club…

6 projecteurs de ce type au tennis de la Bouverie, 1 au « Pins parasols », 6 aux Issambres et 6 autres sur le parking Saint Roch toute la nuit, c’est une dépense énergétique « à vide » et nous estimons le coût de l’ordre de 600 à 800 Euros par mois au vu de la puissance des projecteurs.

C’est sans compter la réponse faite à une habitante des Fourques qui signalait la panne d’éclairage dans son quartier, contraignant les enfants sortant du bus à rentrer chez eux dans le noir cet hiver et à qui il a été rétorqué que les ampoules ne seraient pas changées car les lampadaires n’étaient plus aux normes et qu’il fallait attendre leur remplacement…(Nous n’avons pas lu personnellement ce courrier…)


Qui gère et comment fonctionnent ces éclairages ? Interrupteurs ou programmateurs ?

Pour les tennis de la Bouverie, il y a un « interrupteur » extérieur qui permet aux joueurs d’allumer les lumières s’ils en ont besoin (ce n’est pas allumé automatiquement). Par contre, une fois allumées, les lumières ont un système automatique d’extinction programmé à 22h. Pas d’extinction manuelle. Le tableau électrique extérieur a été l’objet de plusieurs vandalisme : des groupes qui ont forcé le boitier pour s’éclairer la nuit et donc il est désormais verrouillé et grillagé pour en interdire l’accès direct (danger). Le système d’extinction automatique permet d’éviter un oubli éventuel qui laisserait les lumières allumées toute la nuit.

17436272_10211802373872124_1393683971375834101_o

les tennis

17390585_10211802371552066_3644314765608530607_o

Gymnase de la Bouverie

17310384_10211802372792097_3637504618497555823_o

Parking Saint Roch

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *